ÄrsenikSamedi 15 novembre, 16 h, les artistes arrivent au Moulin, d’autres sont déjà en loge ou en repérage sur scène. L’organisation s’agite en prévision du grand show hip-hop du soir, mêlant ancienne et nouvelle génération. Rap marseillais avec MOH, Sétois avec Demi Portion et rap toulousain de Furax et Bastard Prod côtoieront l’emblématique groupe Ärsenik pour un concert de 3 h.

L’équipe d’ExtendedPlayer profite de cette occasion pour brancher deux trois câbles et capter quelques paroles à retranscrire. Ce soir, c’est Demi Portion qui recevra la palme de l’artiste le plus cordial. Les yeux pleins d’enthousiasme, de rêves et de nostalgie, il nous conte son parcours, ses projets, ses rêves (Lire l’interview de Demi Portion).

S’ensuit l’interview de MOH, marseillais à la verve franche et au discours bien mené. Celui-ci nous transmet deux trois anecdotes avant de partir tester les micros de la scène du Moulin (Visualiser l’interview de MOH). Puis, l’arrivée des acolytes au A tréma se fait remarquer. On se presse alors pour échanger quelques mots avec Calbo et Lino d’Ärsenik. T.Killah se joint rapidement à nous. On discute. Calbo nous raconte ses impressions lorsque, pour la première fois, il a pu visualiser le clip «Wolfgang » : petite stupéfaction avant d’adopter définitivement la nouvelle ambiance de Mr Bors. Au cours de cette brève discussion, les trois frères abordent, bien entendu, la sortie du prochain album de Lino, « Requiem » prévu pour le 12 janvier 2015, mais également la sortie d’un prochain album d’Ärsenik prévu pour 2016 si tout se passe bien.

20 h 30, MOH entre en scène, sons lourds, grosses instrus, l’ambiance monte. Le public est chaud.

21 h, Demi Portion apparaît pour conter ses “histoires”. Une alternance d’ambiances entraine le public tant vers la réflexion que vers la danse. La présence joyeuse et réceptive du personnage semble faire effet. On retiendra de ce petit bonhomme son flow et ses lyrics clairsemés de vocalises à la Brassens. Malheureusement, son passage sera trop bref pour qu’il puisse rapper tous ses titres.

21 h 30, Furax Barbarossa et Bastard Prod, avec leur énergie débordante, emportent le public qui reprend en cœur chaque titre. Pas de doute, le public est venu pour eux. Leur premier concert à Marseille aura connu un vif succès.

22 h 30, Ärsenik prend la relève. Fidèles à eux-mêmes, les deux frères enchaînent leurs titres en cumulant les « tchtch » si emblématiques de leur groupe. On retrouvera avec plaisir des titres phares des albums passés tels que « Boxe avec les mots » ou encore « P.O.I.S.O.N ». En revanche, c’est avec regrets que le show se terminera sans les titres déjà dévoilés du prochain album de Lino.

23 h 40, le concert se termine, l’équipe d’ExtendedPlayer repart, sans voix ni jambes après avoir apprécié pleinement la soirée.

Léa Sapolin et Marlie Peirat Velasco

 

Cet article a été rédigé par :

Avatar

Passionnée de HipHop français et de musique à textes, en charge de la partie rap du magazine depuis mes 11ans. Également CEO d'un projet innovant dédié au HipHop.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *