lesducs Pochette album -20140603-24989Sorti fin 2014 pour les fêtes, cet album témoigne de l’évolution d’un groupe français cherchant à se démarquer des courants dits « chanson festive », ce qu’il a certainement toujours fait, mais ici, cela est flagrant. Une sorte de chanson teintée de rock (« les paroles »), empruntant au folk (« Abdoulaye ») et creusant sans complexe des sillons particuliers. Cela est le cas avec l’intro vocale de « l’homme moyen » qui compromettrait chant traditionnel corse et chant grégorien, en forme de chute de vélo. L’humour omniprésent devient très visible lorsque l’on s’attarde sur les textes dans le livret. Jeux de mots en découpes et associations pas forcément flagrants à la simple audition. Là est la signature du quatuor, agrémentant de petites phrases de présentation chacun des titres. Globalement, cela reste dans un esprit complètement chanson. Aux accents de la voix on pense un peu à Matmatah et quelques autres groupes bretons, bien que celui-ci ne soit pas de là-bas. Et l’on navigue dans des eaux éloignées des tendances Têtes Raides – Ogres de Barback, plus proche certainement d’un Weepers Circus. Les quatre musiciens sont multi-instrumentistes et assurent de très belles parties, comme cette intro que l’on retrouve au fil de « la balade du vieux con ». Un travail soigné qui mérite d’être soutenu et suivi. L’écoute de « déterminé » montre qu’il est possible d’être sérieux à sa façon, profond, avec cette approche en second degré : « Aller pêcher est-ce un péché, s’en aller déterminé Courir sur des terres minées, c’est courir d’arrache-pied ».

lesducs-20110727-463

Cet article a été rédigé par :

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *