Couv lordhuron Enregistré aux Whispering Pines Studios de Los Angeles, avec un groupe progressivement constitué de proches par Ben Schneider, cet album se présente comme l’aboutissement d’un projet rêvé en 2010, au bord du lac Huron. A savoir que l’inspiration semble tout droit venir de la nature, l’eau et le bois, mais aussi des extrêmes météorologiques. L’album précédent s’intitulait « Lonesome Dreams ». Le rêveur solitaire a embarqué l’équipage de Lord Huron pour un voyage d’apparences sauvage et sombre, au vu des titres du track-listing (« Love Like Ghosts », « Dead Man’s Hand », « Hurricane », « The Yawning Grave »), parsemé pourtant de touches d’espoir et de vie (« La Belle Fleur Sauvage », « Fool For Love »). Musicalement, le territoire exploré est en harmonie. Sur une base country avec guitare acoustique et rythmiques adéquates, la Gretsch n’est pas en reste de réverbération. Les chœurs mâles sont adroitement échafaudés. Tout aurait pu virer stylistiquement vers le psychobilly, mais Lord Huron a opté pour une prestance tout autre, à forte personnalisation. L’art du groupe est dans la façon de faire, en vision libre d’une musique avant tout porteuse de sens et de sensualité, combinant avec fluidité l’ensemble de ses attraits. De fait, Lord Huron pose une pierre inattendue dans un registre musical jusqu’ici très cadré, ouvrant de nouvelles pistes d’exploration. Bel exemple avec « Meet Me In The Woods ». La mini biographie disponible sur le groupe le confirme : « Strange Trails », un nouveau chapitre des aventures de Lord Huron. Soyez accros !

Ben SchneiderLord Huron

2013 Coachella Valley Music And Arts Festival ? Day 1

Cet article a été rédigé par :

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *