De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.


Pochette Naked Songs Matthieu Boré

 

Un exercice pratiqué régulièrement, mais pas toujours réussi. Matthieu Boré, pianiste jazz à la renommée grandissante choisi douze titres du répertoire international et en exécute des versions « nues » où, quasiment seul au piano et au chant, il démontre avec ce savant minimalisme qu’une chanson peut se suffire de sa mélodie pour traverser les modes et les années. Pourtant, cette simplicité apparente s’acoquine de deux points forts. D’abord la voix de Matthieu, particulièrement expressive et à la hauteur de chacune des chansons présentées. Puis ce choix d’un accompagnement toutefois limité, mais ô combien efficace, grâce à la présence de Anne Gouraud Shrestha, à la contrebasse et aux chœurs. Exemple avec le « Police On My Back », rendu célèbre par The Clash, composition originale de Edmond M Grant, reposant ici sur des accords lourds et graves d’un piano de circonstance. Il y a aussi quelques incursions de trompette, sur le merveilleux « Over The Rainbow », et un peu d’orgue Hammond, de vibraphone et quelques petites percussions, sans jamais sombrer dans l’excès. Etonnamment, cet album évoque à la fois aussi bien Mika, le chanteur à la folie vocale grandiloquente, même si Matthieu Boré concentre sa masculinité orale dans les médiums et les graves sensuels – version extraordinaire du « Ring Of Fire »  de Johnny Cash et adaptation sans faille et au millimètre de Randy Newman (« Lonely At The Top »), Burt F Bacharach (« Wives And Lovers »), Billy Joel (« And So It Goes »), ou Cole Porter (« You’d Be So Nice To Come Home To »). Et l’on pense aussi à Raphael Gualazzi, chanteur italien décomplexé à souhait. Le véritable lien entre ces trois-là ? La capacité à rendre heureux à l’écoute de leurs interprétations, un talent toujours aussi rare. Matthieu Boré, un nom que l’on a désormais très envie de communiquer. Petit plus informatif : il joue sur un grand piano Fazioli, modèle concert 280.

Matthieu Boré 1 matthieuborecraponne2412600x233__066571100_0126_12032011

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *