De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

 

10632864_587897271343192_2777763636436051531_n

Large place donnée à la basse sur « Bad Beat ». Son clair et pas trop claquant, portant le titre vers des amorces de guitares sauvages évoluant entre sons spacieux et crunch rythmique. Bon début, suivi par un « Child » aux limites d’un rock progressif, sans aller jusqu’aux démarcations de tempo incessantes. Avec « Closing Gate », on comprend en fait que le style No Random est entre ces deux frontières, aussi ouvert que l’espace « Schengen ». Le chant veut entraîner l’auditeur, le porter avec des mélodies enveloppées de chœurs aériens. Des doublages vocaux efficaces à quelques endroits bien sentis. Et clôture de ce cinq titres avec un beautiful « Motion » avec sa guitare habitée et prenante. No Random est sur une route emplie de promesses à venir.

 

10858637_588839124582340_5621205869334206749_n

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *