Birdy Nam Nam- Hammer Heads

 

Cela fait 11 ans. 11 ans que Birdy Nam Nam tente de se défaire du succès d’Abbesses, son tube mythique qui a fait bouger les foules au début des années 2000. 11 ans aussi qu’ils ont joué avec leurs platines en diversifiant leurs sons, pour affiner leur griffe et confirmer leur style. Lauréat du titre de champion du monde de DJ en équipe en 2002 au concours DMC, Birdy a depuis bien grandi : après avoir sorti 4 fabuleux albums, ils se séparent, en 2014, de DJ Pone et réalisent leur tout dernier album seuls, sans maisons ni producteurs. C’est cet album que le groupe est venu présenter au Cabaret Aléatoire de Marseille le 22 janvier dernier.

Quelques minutes avant le concert, ils ont accepté de recevoir Extended Player pour une interview, franche et sans filtre, à l’image de leur musique. Dans une ambiance décontractée, sous les spots de leur car d’artistes, Crazy B et Lil Mike confessent  que la presse marseillaise s’est finalement peu mobilisée autour de leur concert : Extended Player est donc sur une exclusivité de taille, d’autant que ce soir encore, Birdy Nam Nam joue à guichet fermé ! Entre vannes et coups de gueule, Extended Player a échangé pendant une heure avec Crazy Big et Little Mike, sur leur nouvel album, leurs projets, le son, l’autoproduction, puis sur leurs désillusions et leur colère. Une interview-vérité qui plante le décor :

Interview réalisée par Léa Sapolin, Louise Morot et Vincent Carlier

Cet article a été rédigé par :

Passionnée de HipHop français et de musique à textes, en charge de la partie rap du magazine depuis mes 11ans. Également CEO d'un projet innovant dédié au HipHop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *