pochette LILIMARCHEDe son vrai nom Leslie Bourdin, Lilimarche est une musicienne accomplie. Repérée déjà aux côtés de Raphael, Louis Bertignac, et surtout Grand Corps Malade, elle a aussi composé une musique pour un texte de Renaud (« Ta Batterie ») et a assuré les premières parties de Jean-Louis Murat et Soan. Surtout pianiste, elle est à l’aise aussi bien à l’accordéon, à la flûte ou à la guitare, sans oublier le chant et les chœurs. Alors ce quatre titres, qui suit un  premier EP autoproduit (« Au Bar de l’hôtel »), se permet de présenter l’artiste sous des angles différents. On pense à Barbara avec le phrasé de « Camille », la chanson d’ouverture. Puis l’accent plus pop et électrique résonne dès « Amour d’été », le second titre, qui démontre aussi les qualités d’arrangements vocaux, avec des chœurs parfaits. Un morceau qui n’est pas sans rappeler le mythique et sexuel « L’amour à la hâte » sur l’album tout aussi sexuel « Contact » de Jad Wio. Des chœurs que l’on retrouve, aussi efficaces, sur la piste suivante, « Flashball », accompagnée d’un arpège de guitare. Puis retour à l’électricité avec l’enlevée « François », de la « fille qui s’entête » : « Nettoie ta vitre, avant de voir l’extérieur, il doit geler à l’intérieur, pour que ça givre sur ton cœur. » C’est tout un univers qu’il faut prendre le temps de découvrir, qui mérite une attention toute particulière, parce que réalisé tout en finesse, tant dans l’ajustement des sons et mélodies, que du texte.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMODnD4dqwE

 

 

Lilimarche trompette Leslie.Bourdin-10.15-BD-9

photographe : FLORIAN LAVIE-BADIE
pour 10point15.com

Lilimarche-Leslie.Bourdin-10.15-BD-7

Cet article a été rédigé par :

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *