benoitdoremus_entachycardie_2

Histoire d’écouter des histoires, cet album de Benoît Dorémus tombe à pic. Dès « Marque ton stop que j’t’embrasse », le mec beurré qui laisse le volant à sa copine, donne le ton du répertoire, en même temps qu’il signale discrètement sa vision de la chanson avec « de toute façon, tous les chanteurs français s’ront géniaux avec c’que j’ai dans les veines ». Clou enfoncé avec « Brassens en pleine poire » en second titre. Et, ce qu’il y a de bien, c’est que le Dorémus a la musique qui va bien avec les textes. La guitare fluide qui porte les chansons est augmentée d’arrangements « juste comme il faut », sans excès, attelés à enrichir l’impact émotionnel avant tout. Apparemment, le milieu artistique est une cible importante, puisque « Bêtes à chagrin » couplète sur le même thème : « les artistes cherchent tous un truc qu’ils auront jamais ». Cela dit alors qu’il se place dans le même panier. Et lorsqu’il y a un semblant de rap (« Dernièrement (acte V) »), il ne s’agit pas de parodie, juste d’un léger décalage où le chant trouve la place adéquate, fonction du récit. Et, s’il parle de Souchon, c’est le vrai que l’on entend poser sa citation. Pas difficile puisqu’il suffit d’un enregistrement. Mais c’est bien vu, ajoutant aux qualités déjà bien cool de l’album. Des thématiques pas courantes et traitées de façon originale, sans lourdeur lorsqu’il s’agit de « Lire aux chiottes » – Juste dommage ce petit côté Bénabar avec les chœurs mâles pas forcément utiles ici, idem pour les enfants sur deux phrases. Mais bon, ça passe, avec l’enchainement bien nerveux de « Déjà, ma chère Laura ». Puis jolis titres avec « Ton petit adultère » et « Un existentiel ». Benoit Dorémus réaccorde sa guitare et propose « La nuit des temps » en guise de conclusion : « L’univers est ton expansion et moi avec. »

 

Benoit Dorémus

Cet article a été rédigé par :

Avatar

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *