fischbach-pochette à ta merci

 

 

 

 

 

 

 

Elles sont là, belles et bien présentes, plus fortes que jamais, osant ces mots dans leur propre langue, œuvrant si minutieusement à l’harmonisation d’ambiances prenantes et originales. Elles, ce sont les Gatha, Blondino, Klô Pelgag, La Féline, qui traversent les ondes de leurs flèches musicales magiques. Sur cette liste, non exhaustive, s’installe Fishbach, artiste tout aussi ancrée dans un univers personnel parfait. Une femme de plus, maîtresse en expression sentimentale, capable, sans bousculer trop ardemment les matériaux de construction à sa disposition, de mettre un point d’honneur à asseoir de solides fondations sonores (« Feu », « On Me Dit Tu ») sur lesquelles s’enchevêtre ou se  greffe son chant. Mais certainement que toutes ces sonorités sont venues dans un second temps enrichir le degré vocal déjà bien distinct et spécifique. L’esprit prédominant réclame surtout des attributs démarchant le vaste univers du rock. C’est cette forme d’énergie qui se dégage du lot, même lorsque le titre vogue dans une ambiance aux limites des âges moyens comme pour « Invisible Désintégration De L’Univers ». Les rois et les reines sont d’ailleurs présents dès « Le Château », le titre suivant, sorte de mille feuilles électro. Fishbach intègre ce grain de voix très à part, qu’elle magnifie audacieusement grâce à une écriture inspirée très éloignée des poncifs surannés souvent entendus (« Mortel »). Elle invite à entrer dans ce monde où l’étrange est une sérieuse accroche, poursuivant, en ce vingt et unième siècle, les brèches musicales ouvertes par notamment la new-wave, dans les années 80, mais très au-delà d’un vintage d’apparat. « J’avancerai comme je bois, comme un trou vers le monde » (« A Ta Merci »). De quoi réfléchir sur le sujet.

 

 

Fishbach-Il-faut-me-voir-jouer-au-volley-sur-la-plage_exact1900x908_l

Cet article a été rédigé par :

Avatar

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *