IMG_5452

“Alltta” est un nom qui, malheureusement, ne résonne pas encore dans l’esprit des adeptes de HipHop et de musiques electroniques. Et pourtant, si on accole “C2C”, “Hocus Pocus” et “The Procussions” aux côtés de ce nom, cela change la donne. Et en effet, Alltta, c’est ce duo regroupant le célèbre rappeur et beatmaker Nantais 20Syl (de C2C et Hocus Pocus) et le rappeur américain Mr. J. Meideros de The Procussions.

Pour cette rencontre stylistique détonnante, 20Syl ne gardera que le côté beatmaking pour proposer une espace sonore unique en son genre au Flow percutant de Mr. J Meideros. Un combo qui propose une alternative musicale à ce qui se fait aujourd’hui et qui ne cesse de cumuler les challenges afin d’aller au-delà de leurs capacités et de leurs zones de confort musicale. Côté texte, c’est un flow bien loin de la linéarité, et des jeux de mots en puissance, que nous propose J. Meideros, dans sa langue maternelle bien-sûr. Sur scène, une réelle ambiance est créée, un tissu visuel englobe la scène de courbes et lignes droites illuminées. Derrière ces créations se chache 20Syl, qui cumule les différentes casquettes et aptitudes artistiques.

Si le Nantais a décidé de travailler avec cet américain de Los Angeles, ce ne fut pas sur un coup de tête. Ces deux artistes talentueux s’étaient rencontrés sur scène, puis avaient collaboré sur le premier opus d’Hocus Pocus pour le titre “HipHop”. Compte tenu de la qualité de ce titre et de l’entente entre les deux artistes, la venue d’une collaboration bien plus ample semblait être une évidence.

 

ExtendedPlayer a profité de la venue des artistes à Marseille pour leur poser quelques questions : 
Extended Player : Vous êtes de différents pays, de différents endroits, donc nous aimerions savoir ce que cette diversité apporte dans votre musique ? (Questions posée en anglais et re-traduite par ExtendedPlayer, tout comme les propos de Mr. J. Meideros au sein de cette interview)

Mr J. Meideros : Je pense que, musicalement, la culture est plus électronique en France qu’aux États-Unis, surtout pour ce qui est du HipHop. Je pense que 20Syl a son propre style, c’est sûr. Mais je pense qu’il y a vraiment une ère électronique en France que l’on ne peut pas trouver aux States. Je ne sais pas ce qu’il y a en France, mais 20Syl est français, donc voilà !

20Syl : Les thèmes que lui aborde sont quand même très personnels, donc ce sont des choses que je n’aurais pas pu traiter si j’avais fait un projet solo ou même en tant que rappeur. Ce n’est vraiment pas des choses que je maîtrise, donc cela m’apporte beaucoup d’un point de vue lyrical. On se pousse aussi chacun dans nos retranchements, on se lance des challenges : lui en m’amenant des flows bien spécifiques, moi en lui disant “Tiens, tu devrais plutôt chanter que rapper sur ce morceaux-là”. Ce sont vraiment nos expériences personnelles plus que la diversité qu’on essaie d’apporter sur la table au moment de travailler ensemble.


>Extended Player : Dans vos textes il y a une sorte de “Cubisme”, ce qui signifie que l’on peut comprendre différentes choses avec un simple mot. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ou nous donner un exemple ?

Mr J. Meideros : Bien sûr! J’essaie d’extirper le plus que je peux des mots que j’utilise. Je suis un grand fan d’écrivains, et d’écrivains français notamment, comme Voltaire par exemple. Rien que son nom, Voltaire, dit beaucoup de choses si on le coupe en deux mots différents. Et j’adore les auteurs comme lui! Le but pour moi c’est de faire dire le plus de chose à un mot ou une histoire. Donc si je prends l’exemple de notre titre “Connery”, le titre seulement fait reférence à diverses histoires, ce n’est pas si simple que cela! “Connery” veut dire “Con”, cela veut dire escroquer quelqu’un, donc le persuader de croire ou faire quelquechose. Cela peut-être de lui faire acheter quelque chose. On a aussi Connery pour Sean Connery. Il a été dans un film appelé “Octobre Rouge”, il était appelé “The Red Octobers”. Et cela fait penser au “Air Yeezy 2” des Sneakers a 500, 600, 700 dollars! Cette paire est appelée les “Red Octobers”. Pour moi, mettre autant d’argent dans une paire de Sneakers c’est un peu con, c’est se faire escroquer! Donc vous avez Connery pour différentes significations ! Et je crois qu’en français cela signifie également une grosse erreur non ? (rires). Donc oui, on essaie autant qu’on peut d’avoir différentes significations et degrés de compréhension. Je ne veux pas être un “Gimmick” mais j’aime aller au-delà des mots.

(Note : Mr. J. Meideros a pris le soin de commenter la majorité de ses textes, jeux de mots et allusions sur le site Genius, n’hésitez pas a y jeter un oeil)

 
 

Extended Player : Vous avez déjà 6 chansons de prêtes, et vous dîtes que le prochain projet sera plus “Hybride”, donc que préparez-vous ? Quel est votre prochain projet ? Peut-on en savoir un peu plus ?

20Syl : On a fait une session d’enregistrement la semaine dernière sur un EP qu’on est en train de travailler en ce moment. L’enregistrement est terminé maintenant, mais il reste la partie mixage, etc. Ce sont 6 titres. On n’a pas pris un virage radical par rapport à l’album mais cela amène d’autres choses, à la fois vocalement et musicalement : il y a encore de nouvelles choses. Il y a même un morceaux où on a enregistré des voix juste sur une rythmique de batterie parce que je n’avais pas l’instru et que lui avait une idée de texte. Donc je vais devoir composer toute la musique autour de ces voix. Je suis assez content de ce que l’on a et puis c’est aussi pour se faire plaisir et un peu maintenir la flamme de ce que l’on a fait avec l’album. Et puis, on a une tournée à la rentrée, donc c’etait l’occasion de relancer le truc.

Extended Player : Par le passé avez-vous déjà fait une tournée aux États-Unis ?

Mr J. Meideros : Pas encore.

20Syl : Pas avec Alltta. On a tourné avec C2C là-bas. Eux on tourné énormément là-bas, ils ont notamment fait la tournée des Roots avec The Procussions, donc ils ont tourné beaucoup. Mais c’est vrai qu’en tant qu’Alltta on est bizarement installé en Europe. Probablement parce qu’on est français et que c’est plus difficile d’être développé quand on n’a pas de label sur place. Pour l’instant on a juste une distribution là-bas mais pas réellement de label qui développe le projet. Ça viendra.

Le show de Allta fut, à Marsatac, d’une grande qualité. Et par chance, les problématiques relatives à la qualité sonore de la salle ne se sont pas fait autant ressentir que pour les autres groupes présents ce soir-là. Leur passage après La Fonky Family et De La Soul a été hautement remarqué. Ceux, toujours présents à l’heure tardive à laquelle ils se produisaient, semblaient tous avoir la même impression : être face à un groupe qui se démarque et propose une ambiance musicale optimale.

Cet article a été rédigé par :

Avatar

Passionnée de HipHop français et de musique à textes, en charge de la partie rap du magazine depuis mes 11ans. Également CEO d'un projet innovant dédié au HipHop.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *