De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Tourne-t-on en rond à l’écoute de ce nouvel album de Grant-Lee Phillips ? Ce n’est pas parce qu’il débute avec un tournoyant « Walk In Circles », évoquant tout autant le premier disque de Lloyd Cole and the Comotion, ou plus simplement Grant-Lee Buffalo, le groupe avec lequel Grant-Lee s’est fait connaitre dans les années 90. C’est surtout que l’on retrouve les goûts mélodiques et entraînant habilement mis en valeur par de subtils jeux de guitares très country dans l’esprit (l’album a été enregistré à Nashville, au Sound Emporium). Les guitares sont à l’honneur, mixant rythmiques acoustiques, arpèges électriques, sons crunchy, mais aussi assise bienvenue de claviers bien dosés, comme le piano sur « Unruly Mobs ». Un titre comme « King Of Catasptrophes » arrive en troisième position, en tempo ballade. Puis la musique repart sur un équilibriste « Something’s Gotta Give » avant un « Scared Stiff » très rock’n roll. Ce qu’il y a d’attachant avec cet album, c’est que, bien que nourrit de matière propre à un genre, on se retrouve très loin de bien des mièvreries produites avec les mêmes ingrédients. Chaque chanson est habitée. Grant-Lee joue toutes les guitares et les claviers, il chante, et c’est avec seulement Jerry Roe à la batterie et Lex Price à la basse qu’il a finalisé les prises, pour un résultat qui sonne. A l’écoute de « Miss Betsy », au casque, on se retrouve au cœur du studio, entre les musiciens, au milieu des guitares. Inutile de chercher de l’originalité autre qu’un épanchement naturel de sentiments exprimés par la musique, mais avec toute la grâce de la passion et de l’urgence. On ne sera jamais perdu avec ces douze titres d’une égale et prenante réalisation, sans esbroufe. Citons encore « Totally You Gunslinger » pour la beauté de la chanson. Mais tout est à  prendre. Une partie de plaisir pour les amoureux des bonnes guitares, bien accordées, et jouée avec élégance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *