45ème édition des 24h de l’INSA

Pour recevoir sa piqure de rappel de ce qu’est une bonne soirée étudiante, c’est le moment de boucler son weekend du 17-19 mai. Après s’être pris le vent de nostalgie, le lundi, sur notre âge ingrat collégien puisque Tokio Hotel passe au Transbo, place aux meilleures années débridées !

Blague facile à part, la 45ème édition du festival étudiant devenu pro pour la 5ème année propose une timetable éclectique. Cette année encore, le Campus t’ouvre ses portes et te fait profiter de ses trois scènes multicolores. C’est parti pour notre petite lecture de la programmation.

– Vendredi : tu ne vas pas t’arrêter de danser

Une belle montée s’annonce sur la Grande scène avec Bear’s Tower qui te cueillera, toi plein d’amitié, avec leur folk pop qui donne le smile. Parfaite mise en condition pour profiter de La Fine Equipe et sa 5th Season fraichement sortie. Les génies du sample et de la boulangerie/pâtisserie annoncent un grand moment sur scène. Leurs quatre silhouettes, découpées sur fond rouge pour leur affiche fleurissant en ce moment partout, sont grandement attendues. Feder, qu’on ne présente plus tellement Goodbye nous a tous fait bouncer (un top Viral comme dirait un bon streamer), enchainera et pour finir à 2h45 c’est Tony Romera et Keeld associés sous le nom de Bellecour qui joueront leur basse house à la maison.

Les deux autres scènes hébergeront la house tropicale de Tez Cadez puis la trap de Hopex pour la scène Nord et pour la scène Roots, Ackee&Saltfish, la touche reggae de cette prog, suivi de La Bouture dub puis la trans de Wave up.

– Samedi : bougrement éclectique

JAZZY BAZZ, Møme et COMAH. Tout est dit, que dire de plus… Bonne soirée !

Le rap de JAZZY BAZZ va faire plaisir en ce début de soirée. On sent ses références avec son flow posé, sa prod jazz, chill et un peu psyché et ses atmosphères des nuits planantes. Nuits, c’est d’ailleurs le nom de son deuxième album sorti en 2018. Il est encensé, on comprend pourquoi. Virage avec l’électro de Møme même si on garde ce fils rouge du chill. Quelle route depuis Aloha et ses 40 millions de vues ! Møment I, Møment II et bientôt le III, il aura de la matière pour performer sur la grande scène. Pour s’enfoncer plus loin dans la nuit et une autre dimension du rêve profond, on fait confiance à COMAH et sa minimale progressive.

N’oublie pas de bouger sur la Scène Nord pour profiter d’Effigie et de RO & Konoba et leur électro prometteuse et sur la Scène Roots pour High Garden Sound (reggae) et Tretra hydo K x Brainless (dub).

– Les tremplins qu’on aime et qu’on soutien : une grosse mise en situation pour les perles lyonnaises en devenir

Un petit mot sur la tradition bien ancrée des tremplins, les deux soirées commencent par la scène locale avec les finalistes des tremplins rock et électro. Pour les plus connaisseurs au petit nez à l’air et à l’oreille aiguisée, c’est donc Fuzzcall, ils sont quatre, ça sonne et ça agite le cheveu coloré, qu’on aura le plaisir à entendre le 1er jour. On a bien noté qu’au Toï Toï, où s’est déroulé le tremplin en mars, le niveau était haut avec Zomething (aux textes français rappelant la pop rock aux couleurs des années 90), WHIST (plus sombre, aux belles harmoniques et la voix puissante et maitrisée de la chanteuse) et Maze (dont le 1er EP n’est pas sans rappeler quelques oxoniens de talent). Samedi, Clémence et Nicolas du duo SLOGAN nous proposerons leur EP dont est tiré l’été Houellebecq sur lequel on a plaisir à partager des mélodies oubliées.

– On s’est concentrés sur la programmation musicale mais les 24h de l’INSA c’est beaucoup plus que ça !

Toujours portées par ses couleurs étudiantes, les animations sont gratuites et te font prendre de la hauteur. Cette année seront installés deux murs l’un d’escalade l’autre des champions pour te challenger. Dans l’hypothèse où maintenant tu n’es plus étudiant et que tu as la responsabilité lourde et parentale sache que les animations pour petits (piscine à balles, ferme et poneys, jeux gonflables) sont à disposition. Remarque, il n’est pas précisé de limite d’âge…

Si tu as 24h devant toi, les gros challenges mythiques sont encore d’actualité (vélo, 24-athlon…). On pense lancer un shifumi pour savoir qui s’y colle de notre côté.

On te conseille de regarder la liste des 54 activités recensées (souvent le samedi et le dimanche entre 10h et 18h). Penses aussi bien à t’inscrire pour les challenges sportifs !

– En Bref : un campus qui prévoit de partir en feu une seconde fois cette année

On a hâte de couvrir ces 24h même si on ne vous assure pas de participer au challenge sportif, quoi qu’on travaille sur le sujet ! La programmation est lourde pour un prix très correct de 12€ par nuit.

Attention, victime de leur succès les pass 2 nuits sont déjà soldout !

On revient vers vous pour vous dire comment c’était !

– 24h de l’INSA –

Plus d’infos sur le site des 24h

Cet article a été rédigé par :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *