En veux-tu ? En voilà ! De quoi ? Du gros son. De celui qui cartonne dès la première mesure. Une caisse claire accouplée à son kick, délibérément frappée contre d’imparables riffs saturés juste comme il faut. Rock oui, mais très pop aussi. Et c’est cela qui fait tilt. De « Butimshy » qui ouvre l’album, avec cette intro qui s’impose sans concession, de « GimmeOneMoreChance », on avance en mode rentre-dedans mélodique jusqu’au titre number five, « Million Years ». Et là, si ce n’est pas encore le cas arrivé ici, vous allez forcément craquer. The Verge n’a rien à envier à ses cousins anglo-saxons. Bon, ce groupe français, made in Paris, chante en anglais. Mais rien envie de redire cette fois. Quelle perfection dans le style. Qualité d’enregistrement irréprochable. Il y a parfois de ces groupes, comme ce fut le cas avec Mélatonine, par exemple, il y a une bonne décennie, voire plus, il arrive qu’un combo fasse montre d’expertise stylistique en produisant un sans faute. The Verge en est une pure démonstration. Cet album est une preuve à l’appui. Pour Extended Player, on voudra insister sur le versant chaleureux des orchestrations touchantes. « NoBodyKnows » est une autre pépite de pop. Il y a de tous ces instruments qui ont marqué l’histoire du rock’n roll. Pas seulement des guitares, de la basse et de la batterie, mais aussi de ces claviers suffisamment présents, mais jamais trop, pour ajouter ces touches savoureuses donnant des couleurs supplémentaires à des ambiances déjà bien sous contrôle rythmique. Ludy, Todd et Boodjie assurent des vocaux tout en présence et intensité. Quel plaisir. La découverte du jour qui va rester longtemps parmi les grands plaisirs d’écoute. « NoWeNever », « StraightAway » en formule riffs rageurs pour conclure avec un very beautiful « TenderTrap » en résumé générique. La magie du rock’n roll ! Ou plus simplement, le pouvoir de la musique. The Dandy Warhol’s made in France !

Cet article a été rédigé par :

Avatar

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Comments

  1. Merci Marc ,pour ta chronique très encourageante pour le groupe, ça nous fait chaud au coeur
    Longue vie à extendedplayermag
    En espérant te rencontrer à un de nos concerts ou ailleurs..
    Todd Cousin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *