« Oxmo Puccino ». À l’annonce de son nom, c’est tout un champ lexical qui inonde notre esprit : mots, rimes, paroles, poésie, textes, sens. Oxmo, c’est le poète lyriciste par essence. On se souvient de ses classiques « J’ai mal au mic », « Cactus de Sibérie » ou encore « Le tango des belles dames » pour ne citer que nos préférés. Nostalgie des rythmes jazzy du Lipopette bar, frustration d’un « On danse pas » interprétée en live, bref Oxmo c’est Oxmo.

Alors, quoi de plus beau que d’être convié au Château Ricard pour rencontrer ce grand homme ? En plus, pour la venue de l’artiste, ce somptueux lieu marseillais a troqué son petit jaune aux effluves d’anis contre des cocktails de Chivas portant fièrement le nom des titres de l’Album « La nuit du réveil ».

Du soleil, des boissons, un endroit d’aisance où les jeunes vont se rencontrer pour déguster des arômes : voici la définition d’un « Social Club » donnée par Oxmo Puccino. Après celui de Lyon et celui de la capitale, nous sommes conviés à celui Marseille. Le but : écouter l’album avant sa sortie et passer un moment privilégier avec l’artiste.

Puisqu’il sera prochainement au Silo à Marseille (rendez-vous le 27 novembre), nous vous dévoilons tout ce qu’il nous a confié.

Cet article a été rédigé par :

Avatar

Passionnée de HipHop français et de musique à textes, en charge de la partie rap du magazine depuis mes 11ans. Également CEO d'un projet innovant dédié au HipHop.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *