Visuel soirée 07/04 Poste-à-Galène

 

 

 

 

 

 

 

Extended Player était au Poste-à-Galène Jeudi dernier (07/04) pour une affiche de groupes régionaux : Alaplaj, C is for Noir et Swan Ink.
Grosse ambiance et son de qualité au programme !

Les trois Marseillais de Alaplaj ont commencé les concerts avec leur son électro qui groove. Est ce que le style vient de la vraie batterie ? Est ce que ce sont les envolées de trompettes ou juste leur atmosphère décalée ? Chris et Juliano jouent de tous les instruments pour créer différentes ambiances. On passe du Rock à l’Orient dans un dégradé de séquences planantes. La salle s’est doucement remplie au son de la rythmique, les musiciens de Alaplaj sont dans leur bulle, pas beaucoup d’échanges avec le public, mais le résultat est là ! On va s’écouter leur E.P. « WET » pour décortiquer leur musique conceptuelle mais qui donne une grosse envie de continuer la soirée. Si vous les avez loupé, ils passent le 21 au Musée Granet à Aix pour La nuit des Musées et le 29 à l’Embobineuse à Marseille.

Visuel Alaplaj

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Poste à Galène recevait ensuite C is for Noir, venu de Nice. Une super découverte ! La voix sexy et mélancolique de Chloé se pose sur un son électronique. L’univers de C is for Noir est aérien, sombre, romantique… Un soleil noir de son, sensible et parfaitement rodé à la scène. Le show minimaliste était très pro, quoiqu’un peu dépouillé. On regrette le manque de visuels, mais à deux, C is for Noir ont imposé leur énergie et leur musique enivrante. Un duo très sympa à retrouver en Mai au Crossover Festival de Nice.

 

 

Logo C is for Noir
Un autre duo beaucoup plus énervé a conclu la soirée : Swan Ink ! Une musique vraiment moderne, imprégnée d’ambiance underground. Glam à la Bowie, punk à la Iggy Pop, ça rock sur un beat électronique, et Le Poste à Galène a vibré. Zenia Church et Marine Soleil imposent leur atmosphère avec un look futuriste. Le bon contact avec le public et la spontanéité n’enlève rien au mystère des deux musiciennes. Leur son pêchu, parfois glauque, parfois planant a conclu la soirée au Poste à Galène sur des vibrations grisantes. Swan Ink est en lice pour le tremplin Orizon Sud, un groupe qu’on n’a pas fini de voir tourner dans le coin.

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Vincent Carlier
Vincent est chroniqueur depuis 2015 pour Extended Player. Longtemps impliqué dans le milieu associatif marseillais en tant que président de PARNAS', Vincent a récemment créé son entreprise d'évènementiel, production audio-visuelle et assistance administrative : NATCHEZ MUSIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *