« Oxmo Puccino ». À l’annonce de son nom, c’est tout un champ lexical qui inonde notre esprit : mots, rimes, paroles, poésie, textes, sens. Oxmo, c’est le poète lyriciste par essence. On se souvient de ses classiques « J’ai mal au mic », « Cactus de Sibérie » ou encore « Le tango des belles dames » pour ne citer que nos préférés. Nostalgie des rythmes jazzy du Lipopette bar, frustration d’un « On danse pas » interprétée en live, bref Oxmo c’est Oxmo.

Alors, quoi de plus beau que d’être convié au Château Ricard pour rencontrer ce grand homme ? En plus, pour la venue de l’artiste, ce somptueux lieu marseillais a troqué son petit jaune aux effluves d’anis contre des cocktails de Chivas portant fièrement le nom des titres de l’Album « La nuit du réveil ».

Du soleil, des boissons, un endroit d’aisance où les jeunes vont se rencontrer pour déguster des arômes : voici la définition d’un « Social Club » donnée par Oxmo Puccino. Après celui de Lyon et celui de la capitale, nous sommes conviés à celui Marseille. Le but : écouter l’album avant sa sortie et passer un moment privilégier avec l’artiste.

Puisqu’il sera prochainement au Silo à Marseille (rendez-vous le 27 novembre), nous vous dévoilons tout ce qu’il nous a confié.

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Léa Sapolin
Rédactrice en chef adjointe et webmaster du Magazine.
Passionnée de HipHop français et de musique à textes, en charge de la partie rap du magazine depuis mes 11ans.
Chargée de communication à mon compte et chef de projet Web à Oxatis.
Projet perso en cours : www.omega-13.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *