à Marseille

Vous aimez la danse ? Vous aimez ressentir la pression qui émane des battles ? Vous appréciez voir deux concurrents donner le meilleur d’eux-mêmes ? Alors, si vous n’étiez pas présent, le 11 novembre 2012 à la Salle Vallier de Marseille, vous avez manqué l’événement qui vous aurait fait frémir.

Imaginez un lieu sombre, du hip-hop bien lourd, des DJs performants, des passionnés, des prestations à vous couper le souffle, un concept captivant, et des pointures internationales pour chapeauter le tout. Le Challenge South Concept, c’est la rencontre de danseurs internationaux prêts à s’affronter dans une des catégories proposées : popping, b-boying, locking, house dance, hip-hop. Comme au loto, deux danseurs sont tirés au hasard et doivent s’affronter. Ils sont ensuite jugés par cinq professionnels : Popin Pete  (danseur de Black Eyed Peace, Gwen Stefani ou encore Justin Timberlake), Ken Swift (membre du premier groupe hip-hop le « Rock Steady Crew »), Tony Gogo (pionniers de la danse de rue avec son groupe « The Lockers »), Didier Firmin (pionnier en House Dance avec son groupe « UNITE », et danseur pour des artistes tels que Blade ou Mc-Solaar), et Link (membre d’Elite Force qui a dansé, entre autres, pour Michael Jackson et Mariah Carey). Et pour corser la compétition, des contraintes techniques sont aussi tirées au sort. Ainsi, Français, Italiens, ou même Brésiliens se retrouvent en face à face, prêts à impressionner l’audimat avec son propre style, sa propre vision de la danse, et avec l’obligation de réaliser une figure technique complexe ou de répondre à une demande cocasse ou contraignante.

Ainsi, les présents on a eu la chance de voir les challengers danser avec un chapeau, avec une balle de tennis, les pieds collés au sol, ou encore sur les genoux, effectuer un 180 degrees ou certaines figures acrobatiques et esthétiques particulières. Et si, par chance, les compétiteurs ne connaissent pas la figure à effectuer, on assistait à une remarquable démonstration d’un des membres du jury.

Ces duels ont été complétés par l’excellente intervention de deux troupes de danseurs, ainsi que par une animation cocasse et originale, proposée par les deux animateurs de la soirée (Youval et Sidney). Certaines personnes du public ont été contraintes de venir danser sur scène et les révélations ont été de taille : du successeur de Michael Jackson haut comme trois pommes, en passant par le papa des années 80. Le public a été ravi par cette pause musicale, le jury aussi, qui n’a cessé d’immortaliser le moment.

Cette manifestation culturelle aura satisfait tant les novices que les passionnés. Rien de tel que ces cinq heures de danse pour découvrir ou redécouvrir un univers empreint d’une diversité esthétique, gestique, rythmique et sonore.

 

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Léa Sapolin
Rédactrice en chef adjointe et webmaster du Magazine.
Passionnée de HipHop français et de musique à textes, en charge de la partie rap du magazine depuis mes 11ans.
Chargée de communication à mon compte et chef de projet Web à Oxatis.
Projet perso en cours : www.omega-13.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *