IMG_1813Pour cette 7e édition (dont la 4 e  année à Lans en Vercors) s’est déroulé le plus grand festival de musique Trance en France. Cette station-village a accueilli du 22 août au 25 août 2013 environ 30 000 festivaliers partageant la culture Trance. Ce n’est pas qu’un simple festival de musique c’est un festival interdisciplinaire, qui mêle musiciens, vidéastes, danseurs ou encore plasticiens.

 

L’Hadra festival a plusieurs objectifs, tout d’abord de promouvoir la psytrance et de véhiculer les valeurs du mouvement, en lançant cette année le second volet des Saisons France-Afrique du Sud 2012 & 2013 visant à améliorer l’entente mutuelle et à collaborer à l’enrichissement de l’image de la France en Afrique du Sud, et, inversement, tout en montrant ce que les deux pays partagent, tel que la modernité et les capacités. Et si vous avez un passeport sud-africain, l’entrée du festival vous est offerte!

 

IMG_1880Autre objectif, celui d’organiser un festival éco-responsable, car une des valeurs principales de la psytrance et de l’association Hadra est le respect de l’environnement. Le festival a déjà gagné 3 GREENER FESTIVAL AWARD, il est le seul en France à avoir reçu cette récompense autant de fois. Il faut savoir que le plateau de Lans en Vercors est un espace naturel exceptionnel et, pour le préserver, certaines règles ont été mise en place, comme un système de traitement et récupération d’eaux grises, 10 000 cendriers portables distribués à l’entrée du festival, pour y jeter ses mégots de cigarettes, gobelets réutilisables, toilettes sèches, des navettes sur tous le territoire français et européen pour accéder au festival et, autre point, un décalage volontaire dans le temps de manière à supprimer les nuisances sur la reproduction des oiseaux. De plus, cette année le festival innove en mettant en place un fond de compensation carbone, afin de tendre l’équilibre des compensations de gaz à effet de serre produit par les déplacements des festivaliers. Tout cela pour assembler plaisir et respect de l’environnement. Cet ensemble de points est complété par la participation à trois projets locaux et internationaux, qui sont la sauvegarde de la foret primaire calédonienne, l’entretien des prairies sauvages et truffières de Chartreuse, et la formation à la permaculture en zone rurale sud-africaine.

 

IMG_1793Cette année l’Hadra a fait venir des artistes des 4 coins du monde (Aerospace, Protonica, Electrypnose , Shangaan Electro, Carbon Based Lifeforms, Dj Click) qui représentent 25 pays dont l’Australie, l’Autriche, les Etats-Unis, le Brésil, l’Italie, l’Allemagne, l’Israël, le Japon, la Suisse, le Danemark, le Mexique, l’Espagne, la Macédoine, la Serbie et bien sûr l’Afrique du Sud mais aussi des artistes locaux (6 Nok, Trio Bassma), et il ne faut pas oublier les artistes de label de l’Hadra Records (B-Brain, Sleeping Forest, Sysyphe, Driss, Kokmok). Ces 100 artistes vont partager leurs passions pour la musique trance, essayez de promouvoir la psytrance et de transmettre l’esprit du mouvement.

 

Il ne faut pas oublier les décors de l’Hadra, qui font tout son charme : des décorations assurées par le collectif sud-africain ArtEscape (l’équipe référente en décoration d’événements Trance, qui réalise les décors du Ozara, un festival primordial dans le monde de la Psytrance). Ce collectif s’occupe de la Main Stage (scène principale), tandis que les autres espaces sont gérés par « les Lucioles », une équipe de bénévoles qui travaillent avec l’Hadra depuis 2006.

IMG_1784

Quelque chiffres :

  • 30 000 festivaliers
  • 100 musiciens, vidéastes, plasticiens
  • Une scène psytrance et une scène alternative
  • 25 nationalités représentées
  • 86 Djs sets, Live Concerts
  • 1 espace dédié à la découverte et au bien-être : massage, initiation au yoga, etc.
  • 3 récompenses « Grenner Festival Award » en 2010 , 2011, 2012
  • 15 équipes de décorateurs et vidéastes
  • 400 bénévoles
  • 1 camping ouvert à tous les participants
  • 400 00 euros de retombés économiques pour le plateau du Vercors en 2012 (250 000 environs en 2013)

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Lilian Sapolin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *