Chloe Charles 1
Chloe Charles, une artiste qui fait de sa voix un instrument rythmique/Intros de « Business » ou « Tarot » par exemple. La couleur est donnée dès le départ de l’album. L’inclassable « Business » et ses séquences sautillantes. Est-ce du jazz, de la variété, du folk (« Find Her Way ») ? On sent bien que l’artiste n’a cure des classements et qu’une très grande liberté plane au cœur de son inspiration. Globalement, les titres s’appuient sur des tempos moyens. C’est pour mieux développer les effets de refrains entêtants astucieusement positionnés. La mélancolie de certaines mélodies, comme sur « My Child », associe une forme de beauté intérieure à la chanson, insufflant un parfum de tendresse et une profondeur appropriés. Il en va exactement de même avec « Refrain From Fire ». L’album est ainsi construit. Douze titres qui concentrent en des formules heureuses des sentiments partagés, évitant toute longueur, tout remplissage, et proposant des moments de grâce sublime (« Soldier »). Il suffit de se laisser prendre au jeu. Tout est dans le détail et dans la parcimonie. Beaucoup de pizzicati s’emmêlent au chant ou à la guitare classique en arpèges, prolongeant les méandres accueillants du chant. Un grain de voix riche, du grave consentant de « Break The Balance », glissant du léger éraillement à une chaleureuse sensualité, aux folies douces des emportements finaux du même titre, ou aux clameurs d’ « Amulet ». La palette évite la catégorie démonstration en affirmant une maîtrise associée tout simplement aux exigences poétiques de cette superbe collection de chansons (« Nottingham Premonitions », « God Is A Tod »), sans oublier les deux titres cachés qui ne figurent pas au track-listing du disque, dont l’étrange et saturé « Disowned » qui ressemble plus à un extrait de maquette, et le « Let’s Get Naked » dissimulé encore un peu plus loin. Deux curiosités qui laissent deviner l’esprit d’indépendance et d’audace qui préside l’inspiration de Chloe Charles.

Chloe Charles 2

 

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *