L_ART_DE_L_IVRESSE_Mise en page 1Comment considérer l’ivresse, autrement que comme un défaut, une tare, un problème, lorsqu’elle dépasse certaines limites ? Cet ouvrage, constitué de poèmes chinois traduits et présentés, s’inscrit dans un registre contraire, où la maîtrise transformerait en discipline ce que la société actuelle tend à combattre. Sans pour autant en faire l’apologie (quoique !), il est question ici de rapporter la façon dont le poète chinois de jadis considérait le vin, au même titre que l’encre ou le pinceau. L’ivresse est présentée sous un angle constructif, permettant à l’homme de s’accorder à la nature et aux circonstances, défait de toute contrainte liée à une raison bridée. L’effet de l’alcool désinhibe et libère l’individu qui, lorsqu’il se trouve en position de créativité, atteint un niveau de contemplation sans limite, décuplant sa productivité « artistique ». Ainsi se trouvent compilés les meilleurs écrits de poètes et philosophes chinois, des écrits datés du IVème au XIIIème siècle. On y trouve foule de petits détails, notamment dans les annotations. Exemple avec « Pour accompagner le vin on suce de la fleur de sel, elle clarifie l’ivresse. » Cette dernière est pure tradition. Il ressort de la joie de ces poèmes. Des images-paysages, nature, oiseaux, animaux. Une vision heureuse et oisive de la vie, détachée de tout matérialisme. Avec toutefois cette constante : l’abus se présente à chaque fois sous un angle autre que préventif :

« … il faut dans hésiter boire

pauvreté ou prospérité, vie longue ou vie courte,

la création éternelle les prodigue

une coupe égalise la vie et la mort

inutile donc de distinguer entre les dix mille choses

ivre je perds notion du ciel et de la terre…

je ne sais plus où est mon corps

ma joie est alors à son apogée » (« Buvant seul sous la lune »)

A savoir que le monde à ces époques n’était pas tout à fait le même et que l’amour du vin entraînait moins de danger.

A boire avec philosophie.

Art ivresse

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *