Kery JamesOn avait apprécié ses textes brutaux à travers le célèbre « Hardcore » d’Idéal J, on avait également aimé ses textes apaisés, plus moralistes, à travers son album « Si c’était à refaire ». Puis vint « Réel », suivi de trois ans d’absence. Aujourd’hui, Kery James fait son retour à travers « Dernier MC ». Au rendez-vous : une nouvelle prise de conscience et des textes lucides à la hauteur de ce personnage emblématique du rap français. Au sein de cet album, il aborde la jalousie omniprésente dans le milieu du rap, sa haine envers les médias, ou encore l’attrait à l’argent poussant les gens vers des parcours illégaux. Il dédie également certains de ses textes aux femmes et à l’amour paternel comme fraternel. Il insiste sur l’importance de l’amour et de l’amitié.  Mais, à l’écoute de son album comme sur scène, « Constat amer » est le titre qui semble surprendre le plus et éveiller les consciences. À travers ce titre, Kery met l’accent sur la division, le racisme et l’agressivité qui fait défaut à ceux « qu’ils aiment ».

Sur scène, Kery James contraste avec le sérieux de son album et agrémente son show d’un sourire sans équivoque. Accompagné de ses acolytes OGB et Teddy Corona, il transmet énergie, bonne humeur et valeurs. Il n’hésite pas non plus à quitter son phrasé saccadé adopté lors de l’élocution de « Lettre à la république » pour chanter de bon cœur le refrain habituellement interprété par Imany. Bene le rejoint sur scène pour le titre « L’impasse ». Niro en fait de même lorsque Kery James débute « Y’a rien ». Le concert s’enchaîne avec des textes provenant de ses différents albums. Puis, le public a l’honneur de choisir un ultime morceau. « Hardcore » sera donc joué à Marseille avant que Kery James ne dédie son rappel à « Constat amer ».

 

Cet article a été rédigé par :

Avatar

Passionnée de HipHop français et de musique à textes, en charge de la partie rap du magazine depuis mes 11ans. Également CEO d'un projet innovant dédié au HipHop.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *