Habituées à collaborer ensemble, nous adorons partir à la rencontre d'artistes à textes. Le HipHop est pour nous une passion et nous souhaitons mettre en avant les artistes qui nous tiennent à cœur.

Le HipHop est aujourd’hui riche de diversité. Au sein de ce courant musical, chacun peut opter pour une tendance différente : on choisit sa musicalité en fonction de sa sensibilité, de ce qui nous anime, ce qui nous fait vibrer. Il y a notamment la tendance Trap, et il y a le Boom Bap, le 90 bpm contre le 70, d’un côté l’influence de l’électronique imposée par le Dirty South, de l’autre les samples, les textes riches et dénonciateurs accompagnés par un duo basse / grosse caisse qui impose sa rythmique.

Ksir Makoza a fait son choix et reste fidèle au Boom Bap. Remarqué par Specta, ex-membre du groupe Saïan Supa Crew, il fait dorénavant partie de son label indépendant, Toxic Music.

De notre côté, pour ne pas vous mentir, on est plutôt “Old School” et nostalgique des nineties. Alors quand des artistes locaux prennent leur essence dans ces courants américains qui se veulent pionniers du genre, on s’y intéresse forcément.

Nous sommes donc parties à la découverte de Ksir Makoza, rappeur marseillais d’expérience qui a écumé les petites scènes locales et françaises. Sa victoire remarquée au Buzz Booster 2014 lui a permis d’élargir encore plus son champ d’action. Face à des artistes HipHop de tous bords, il a su rivaliser et se positionner comme champion de la région PACA. Cette région détonante aux multiples atouts et aux artistes HipHop largement reconnus. À l’époque, FF, IAM, ou encore les Psy4 de la rime ont su faire résonner leurs voix locales à l’échelle nationale. Aujourd’hui, le rap marseillais s’est renouvelé et a envahi les ondes jusqu’à l’international. Ksir fait donc partie de ce foisonnement d’artistes. S’il ne rayonne pas encore suffisamment, la qualité, quant à elle, est bel et bien au rendez-vous. 

Fan de Matrix, Ksir Makoza dépeint sa vision du monde sur un rythme acéré, dénonçant une matrice malsaine aux mensonges multiples. Fidèle à sa passion initiale, ce MC revient aujourd’hui avec un nouvel album au titre fort “Propagande”, de quoi faire sourire les puristes.

Samedi 17 février, Ksir a défendu son album pour la première fois à domicile, sur la scène de l’Affranchi, avant de laisser sa place à Bastard Prod. Un concert 100% boom bap, où Ksir Makoza aura su séduire les présents.

Avant de monter sur scène, le rappeur nous a accordé une longue entrevue, impatient de faire découvrir ses nouveaux titres au public. Au programme : passion, retour d’expériences et projets futurs. Bonne écoute !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *