Invasion de singes à Marseille!

Ces derniers jours, le ciel de notre belle ville phocéenne partage son cœur entre les froides averses et les rayons de soleil chaleureux.
Et bien ce soir, c’est sous un ciel gris qui ne prendra pas parti que je me dirige vers le Dôme, accompagné de ma bien-aimée demoiselle.
Et je dois bien avouer que, sachant relativement à quoi m’attendre, je compte bien sur ce show pour renverser la tendance de mon humeur !

Pourquoi je m’y attends ?
Et bien tout simplement car c’est la troisième fois que je m’apprête à assister à un live de Shaka Ponk, et les deux premières fois m’ont littéralement scotché !
Néanmoins, cette fois-ci, je serai placé en tribune, où je ressentirai moins l’ambiance électrisante faite de bousculades et de vapeurs transpirantes (et dieu sait qu’on aime ça), mais où je pourrai apprécier plus pleinement tous les décors et jeux scéniques.

Une fois installés, le concert débute sans trop se faire attendre…
Et BOOM ! Le groupe attaque et envoie la purée sans perdre de temps !
ça saute, ça virevolte, ça pète dans tous les sens !
Il faut bien comprendre que lorsque l’on va voir Shaka Ponk en concert, on ne va pas seulement voir un groupe de zikos jouer du rock avec le master à fond… On assiste aussi à un véritable show visuel ! Une performance ahurissante qui nous met un coup de pied en plein dans l’entre-jambe !
Un voyage trans-dimensionnel dans un univers que notre petit cerveau ne conçoit même pas.

Lors de la précédente tournée, le jeu de scène mélangeant les effets visuels projetés et les mouvements des membres du groupe était déjà impressionnant, même si restreint au centre de la scène.
Pour ce Monkadelic Tour 2, les choses ont été faites en grand ! On garde les bonnes idées, on les balance dans la marmite, on y ajoute kérosène et dynamite, pour 3 fois plus d’impact !
Une scène parfaite pour accompagner la musique électrique et les riffs percutants des sept lurons.
Et sur ce point-là, mieux vaut avoir les oreilles préparées…

Mieux vaut ne pas craindre la disto…

La guitare est aiguisée, la basse est lourde, la batterie frappe à en déchirer les tympans, les sons de claviers viennent nous piquer le cervelet. Le tout sublimant magnifiquement les voix pleines d’énergie et de saturation de Sam et Frah, les deux piles survoltées chanteurs du groupe.

On ne s’ennuie pas durant ces deux heures de spectacle !
Tout s’enchaine avec une précision millimétrée, les idées et concepts sont géniaux et fonctionnent diaboliquement bien ( La Battle entre les membres du groupe et certaines légendes défuntes du rock est jouissive ! Mais je n’en dirai pas plus sur le sujet… Il faut le voir en live pour en profiter pleinement !), les quelques reprises de classiques rock sont superbes.

Bref, tout est bon dans le Shaka Ponk !

Nous en sommes sortis complètement retournés, et je ne peux m’empêcher de me poser cette question :
 » Shit ! Mais alors qu’est-ce que ce sera pour la prochaine tournée ?!  » 
(*o*)

Cet article a été rédigé par :

Musicien/compositeur autodidacte et passionné, fondateur de MELODRI Production

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *