Qui aurait dit qu’un jour nous parlerions de Marcel Et Son Orchestre dans nos pages ? Tout simplement parce que le style musical n’était pas notre tasse de thé, rien ne justifiait… Pourtant, comment ne pas être objectivement séduit par cette troupe de délirants « excellents » musiciens. Oui, ce n’est ni une excuse, ni un prétexte, mais il s’avère que cette bande de folichons baladins s’inscrivent dans la plus pure tradition d’un Raoul Petite, voire des célèbres Au Bonheur Des Dames. Bon, avec ce disque, ne connaissant pas réellement le répertoire complet, on se retrouve avec une compilation, donc une sélection de « le tout meilleur du carrément terrible », soit neuf titres, quasiment tous en nouveau mix ou nouvelle version. On sent tellement que tout le monde s’amuse. Le final jazzy-soukouss de « Femme Mûre », le ska déjanté de « Comme Un Balai (In The Wind) », le jeu des cuivres qui se distingue chez eux de tous les autres groupes dit festifs, avec cette énergie et cette façon qui leur est propre d’envoyer des saccades plutôt que des riffs clichés. Tout cela va du gros rock avec hyper solo à l’appui avec « Pire Qu’Une Démangeaison », à la chanson engagée – à sa façon, cela va sans dire -, avec « Nous N’Avons Plus Les Moyens », en passant par une espèce de samba cubaine (« Dédé »), pour finir avec le punk « Ma Sœur », sans oublier les courts intermèdes tel que « Comme Les Filles ». A cela, nous avons droit à un extrait du cd 2 pour ceux qui veulent la totale, avec « Plus C’Est Con, Plus C’Est Bon ». Et enfin quatre titres « le jamais entendu » que l’on trouve par ailleurs aussi sur le disque 2. Inédit, version alternative, live acoustique, version à peu près funky, de quoi profiter de l’esprit des Marcel en appréciant toutes les qualités, le savoir-faire et le son. A chacun de choisir son degré d’écoute. En tous les cas, pour quelqu’un qui n’est pas féru du genre, belle éclate à cette écoute.

Cet article a été rédigé par :

Avatar

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *