« Y’avait plus d’but avec écrit ensemble dessus. » Voilà une remarque d’importance sur notre époque. C’est ainsi que débute ce 7 titres de Benmazué qui pose les marques d’un répertoire que l’on va découvrir très à cheval sur les mondes du slam et de la chanson. Au fil des titres on ne sait plus exactement de quoi il s’agit, s’il est nécessaire de rechercher un style définissable. Au-delà de l’idée d’ouverture et du point positif dû à l’inétiquetabilité du « produit », cet éclatement de styles apparaît comme dommageable. Heureusement, le liant tient dans l’aspect critique et engagé du verbe maîtrisé (« Quand je vous vois ») où l’on sent un artiste à la verve évidente. On imagine le plaisir qui peut ressortir lors des prestations scéniques, parce que c’est bien pour cela qu’existent ces « chansons », c’est évident.  La preuve par le bonus track « Confession d’un rap addict ». Ensuite, c’est une histoire d’affinités personnelles, toujours cette histoire des goûts et des couleurs. A chacun de juger. Quel grand mot ! Mais « Obama » devrait plaire au plus grand nombre.

Cet article a été rédigé par :

Avatar

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *