Les aléas de la recherche d’emploi passent forcément par l’entretien d’embauche. L’obtention de ce dernier est déjà une bonne chose en soi. Ce que l’on ne sait pas forcément, c’est ce qui se cache derrière. Martine Le Gall dispose d’une riche expérience dans le milieu de la finance. Aussi, lorsqu’elle se trouve en situation de demandeuse d’emploi, des entretiens, elle en obtient. Un peu, beaucoup, énormément… pour un résultat déroutant. De cette accumulation, ses amis la poussent à « témoigner » par écrit, ce qui devient l’objet de ce livre où chaque chapitre évoque une situation particulière. De quoi prendre conscience que l’employeur peut s’abriter derrière une somme impressionnante d’alibis propres à faire tourner le candidat en bourrique, se questionner sur lui-même ou passer pour un nigaud. De l’entreprise capable de faire passer plusieurs entretiens avec déplacements à l’étranger tout en sachant qu’il n’y aura probablement rien à la clé, à celui qui demande des premiers résultats de travail, type rapports, en sachant pertinemment qu’il n’y aura pas de suite autre que son propre profit immédiat et gratuit, Martine Le Gall déploie un éventail de situations que l’on imagine non exhaustif tant on est déjà surpris de ce qui peut être osé dans ce cadre. Ce qui pointe dans ce livre est davantage le caractère inhumain, en terrible expansion. On se demande comment, une fois travaillant dans l’une de ces entreprises, il peut être possible d’évoluer sainement entre collègues. Si  notre époque parle de Ressources Humaines, qu’en est-il à vrai dire dans les milieux offensifs tels que celui de la finance par exemple ? Heureusement, le traitement use d’humour et prend un minimum de recul. L’auteure garde le cap avec une persévérance qu’il faut à tout prix conserver comme une précieuse alliée, quelque soit la durée de la mauvaise passe, qu’elle ne soit que de quelques mois ou qu’elle dépasse l’année, voire plus. Ce qu’elle dit en exergue en annonçant qu’il lui aura fallu plus d’une centaine d’entretiens avant de retrouver un emploi. L’optimisme en guise de moralité et comme meilleur allié. Plus les conseils qu’apportent ce livre qui, s’il ne rassure pas tout à fait, démontre que le candidat n’est pas forcément la cause de l’échec. Une aide précieuse pour toute analyse de situation.

Cet article a été rédigé par :

Avatar

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *