Donner corps et réalité au virtuel, voilà un bon sujet de roman. Et l’aspect fictif que devrait conserver ce genre de récit prend une toute autre ampleur sous la plume de Dan Chaon. Une inspiration méticuleuse doublée d’un vif intérêt pour le rapport de l’humain à la dématérialisation et à ses opportunités perverses donnent à ces pages un aspect visionnaire. Trois intrigues constituent l’épine dorsale du roman. Trois parcours sans lien apparent, hormis ce rapport sous-tendu à des personnalités aux repères flous et constamment sous contrôle. Difficile d’en savoir suffisamment pour éclairer sa lanterne. L’entretien savant du mystère appartient aux différentes intrigues. Que sait réellement Lucy de Georges ? Miles retrouvera-t-il son frère jumeau au bout de sa dernière piste ? Et qu’en est-il du père que Ryan découvre enfin et avec lequel il partage son quotidien de jeune homme aux mille identités ? Dan Chaon creuse avec soin les différents destins. Une descente intime et profonde dans les méandres du trouble, mais toujours sous l’angle de vision de l’autre. Ni Georges, ni Hayden, ni Jay n’expliquent leurs démarches. Un suspense tenu de bout en bout, avec juste cette certitude finale : on peut être n’importe qui, qui on veut !

Cet article a été rédigé par :

Avatar

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *