Sublime découverte. Territoire d’heureuses confusions volontaires, le répertoire de Sandra Nkaké déborde de connivences entre jazz, soul, pop. Osons parler « d’esprit rock », si tant est que cela puisse suffire pour donner une idée du « mixage ».

En fait, rien que du naturel, de la musique qui coule de source, développant des harmonies prenantes, directement « issues » des sujets. Dès « Always the same », le plongeon en source chaude emporte l’adhésion. Un mid-tempo annonçant l’équilibre d’un album qui va longer les styles au paroxysme pour n’en créer qu’un seul : celui de Sandra Nkaké. « Same reality » et sa sensuelle langueur, préparant le contraste avec l’hyper dynamique « Like a Buffalo », pour revenir tâter de la délicatesse avec « Show me the way »… La musique intègre effets et sonorités comme des images qui produiraient des rythmiques bienvenues. Cas flagrant avec « Toc toc toc », ou les blah blah blah qui débutent « Conversation ». Si « Nothing for granted » semble être le seul titre d’apparence purement jazz (quoique !), on remarquera la signature instrumentale particulière qui est celle de la flûte de Jil Drû. Même sur « Rock it better », en réel reggae, elle s’impose comme la « marque de fabrique » musicale du répertoire. Absolument rien à contourner dans cet album qui ne contient que de très bons titres. Citons encore « You’d better dance » et arrêtons là. Laissons-nous transporter…

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *