pochette The Rebels Of Tijuana

 

Le rock français en manquait, voici enfin des rebelles. Un nom trompeur en ce sens que l’on pensait découvrir un groupe sud-américain ou mexicain dans l’esprit d’Orkesta Mendoza. Mais non, ceux de Tijuana se la jouent en français dans le texte, même pour parler de Remington ou Winchester (« Remington »). Alors les mots sonnent aussi bien qu’en anglais, dans ce cas forcément, et pour ce style de musique. Les guitares sont énervées, des riffs et des solos, ça cogne sur les fûts de la batterie, le morceau n’est jamais lâché. Mais les Rebels ont une particularité. Au-dessus de tout cela, c’est la voix qui pose une jolie volonté mélodique, comme sur « Actuel » qui coiffe très bien sa hargne d’une « essentielle » mélopée. Idem avec « Le Marquis Du Garage » qui n’est pas sans évoquer les univers sixties lorgnant vers une forme électrifiée de country-music. Cet album du groupe n’est pas leur premier et cela se sent. L’identité est bien présente et marquée d’un bout à l’autre. Un son repérable, partageant son amour de la réverb vintage, de la fuzz appuyée, voire de wah-wah laconique (« Burt de Roubaix »). Au-delà de la recette, le tout formé par ces ingrédients échappe à la nostalgie pure tant les musiciens y mettent toute leur énergie. « Les Groupies » justifie certainement le rapport avec Jacques Dutronc proposé dans la bio du groupe, en raison de l’humour du texte. Mais le fond de l’inspiration ne repose en rien sur cette unique comparaison. Heureusement pour eux. Et l’on pourrait même citer Antoine avec l’harmonica et le texte « Le Solitaire », si l’on considérait seul à seul ce titre. Pourtant c’est l’ensemble de l’album qu’il faut prendre d’un coup, ce tout qui ne ressemble qu’à eux. Il devient trop rare de pouvoir laisser traîner ses oreilles sur toute la longueur d’un disque.

The Rebels of Tijuana

rebels

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *