Pochette An Pierlé ClusterEntrée en matière très organique avec « The Golden Dawn », dont la présence du clavier assoit magnifiquement l’ambiance remarquable que l’on va retrouver tout au long de ces huit titres. Celui-ci est le seul d’ailleurs que ne signe pas An Pierlé, paroles et musique de Koen Gisen qui est à la production de cet album. L’orgue que l’on entend est celui de l’église Saint Jacobs de Gand. Une sonorité qui n’a effectivement rien à voir avec les propositions synthétiques, ne serait-ce que par ces graves très particuliers, comme ceux qui s’imposent en introduction de « Huntifix », le morceau suivant. L’esprit musical, en raison des vocaux d’An, évoque parfois Kate Bush (« The Golden Dawn ») ou Lana Del Rey (« Bedroom Dust », l’une des plus belles chansons de cet album). Mais cela n’est dû qu’à un tout, celui qui se distingue par cette qualité harmonieuse d’arrangements essentiels : puissance prenante des souffles de l’orgue, résonance des cloches (« Bedroom Dust » toujours), ou encore et surtout, ces voix féminines qui se croisent, s’associent, s’harmonisent, puisque An Pierlé est entourée de Loesje Maieu et Kaat Hellings, densifiant ainsi avec saveur les parties chantées. Le lancinant et grave « We Gravitate » (co-composé celui-ci avec Fulco Ottervanger) affirme l’inclinaison spatiale et sacrée, voire céleste, de cet album à l’inspiration saisissante, suivi par un « Road To Nowhere » à l’esprit similaire évoluant vers un final très free dans les cuivres, puis par un « Sovereign » construit sur une rythmique plombée que martèlent les accords du clavier de l’église. Le disque se clôt par le métronomique « Monkey » où une lumière divine semble filtrer à travers les vitraux de l’édifice. Peut-on parler de gothique rayonnant au sujet de « Cluster » ?

 

 

 

AnPierlé

 

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *