Décidément, l’Australie est riche en formations pop. Ali Barter, Oh Peps ! et bien d’autres, sans oublier les sublissimes Geowulf. Le duo Star Kendrick et Toma Banjanin progresse rapidement. Une histoire qui se faufile d’ailleurs entre continents. De l’Australie à Londres, en passant par la Suède, en tous les cas en, ce qui concerne Star, la chanteuse. Une aventure qui s’est faite naturellement, dream pop en ligne de mire, et volonté farouche d’évolution, tant musicale que personnelle. Ce « My Resignation » regorge d’une variété sucrée lovée dans les douceurs d’un rock à guitares augmenté de généreuses envolées synthétiques (« Lonely », « He’s 31 »). Des chansons très agréables qui semblent couler de source dans leur clair habillage sonore. Un environnement pulpeux et savoureux pour ce déjà second album. Dire que le duo n’existe que depuis 2016, c’est dire à quel point l’osmose fonctionne La pop de rêve, comme ils aiment à le défendre est légitimement construite sur ce principe de porter dans des hauteurs irréelles des chansons à l’accroche directe (« Round And Round »). Un titre comme « I Want You Tonight » et ses notes de guitares révèrbérées bien senties en guise de gimmick-refrain fonctionne à merveille, l’intro synthétique de « My Resignation » amène judicieusement l’auditeur dans le décor à dominante rose. « I see Red » fait lui aussi figure de tube potentiel. « Falling » regorge lui aussi de sons avenants, bienveillante ballade planante virant à l’épopée spatiale. « Rainy Day » se la joue presque country, mais conserve ces caractéristiques propres au son Geowulf. Et mention très spéciale pour « Celebrate », dernier titre de l’album, reposant sur ce subtil son qui, telle une balle de ping-pong, martèle son bip de bout en bout, créant une ambiance amène. Super bravo Geowulf.

Version au synthé de “I Want You Tonight”.

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *