« Moi je voudrais être avec toi mais je ne peux plus entendre qu’est-ce qu’on fait avec ça ?… On est encore des enfants mais rien n’est plus comme avant. » Ainsi débute ce nouveau et très bel album de Blankass. Les compositions de Johan et Guillaume Ledoux respirent la sincérité. Une authenticité jamais démentie tout au long d’une carrière humble et riche de belles choses. Dès le second titre, « La Clé », se pose une lente ambiance rythmée par la gravité des basses d’un piano et d’une timbale. Cette conception des arrangements, constitués de mélodie simples, mais portées par un choix habile de sonorités (le synthé de « Hold On To Me », les séquences et les chœurs de « C’Est Quoi Ton Nom »(« Je m’appelle Eiffel Je suis Paris »), donne une force classieuse au répertoire, que ce soit dans les ballades (« Si Jamais Tu Passais ») aussi bien que dans les morceaux plus nerveux, comme ce très engageant duo avec Matthew Caws, le chanteur de Nada Surf, dans « Regarde Moi Tomber ». Chaque chanson est un poème, avec cette forme de tendresse, la griffe Blankass, que l’on retrouve en spontanéité permanente (« Ma Voix »). Autre duo, de ceux qui font plaisir, en constatant le retour d’un artiste que nous avions fort apprécié à l’époque où sa « Poupée Barbu » faisait le dam derrière un « Accouplé » très remarqué. Marka revient, un peu remis en avant par la percée inattendue mais ô combien méritée de ses étonnants enfants, Angèle et Roméo Elvis. Ici, c’est le titre « Skin » qu’il partage avec Guillaume : « Tu sais nous on n’a rien fait de mal, alors mettons les voiles… ». Puis Blankass, à l’instar des Who, chante « Cette Génération », avant de se poser la question d’un monde si différent que celui que l’on croit vivre avec un emportant refrain, « Black Roses ». Un grand moment de bonheur. Blankass prouve à nouveau qu’il fait partie des plus grands groupe de chez nous.

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *