A prendre comme un parcours initiatique. Celui de l’auteur, pour le lecteur. Le titre sans équivoque propose unparcours en quatre étapes en donnant autant de réponses qu’il pose de questions.

 

Car la sagesse est réponse. Elle pointe l’erreur que l’on fait en s’engouffrant dans la gueule d’une société calculatrice. Elle retire toute capacité d’appréhension du tyrannique sur soi. Se défend d’un silence sans mépris. Détache l’adhésion vaniteuse de l’esprit. Recherche en l’âme la transparente douceur du regard porté. Donne les bases du travail à faire sur soi. De la qualité d’écoute à développer.

 

De la patience exigée. Deepak Chopra fait référence à une rencontre. Celle qu’il fit dans sa jeunesse avec un vieil homme décidé à lui transmettre les fondements de cette sagesse. En quatre jours suffisant à poser les jalons nécessaires au travail d’une vie. Un souvenir dont les moindres détails ont été retranscrits dans une formule « exposition-démonstration-explication ».

 

Des pistes évidentes pour une mise en pratique bénéfique, à condition d’avoir le regard, la patience, la distance et la persévérance requis. Ces leçons sont les bases d’un exercice quotidien par lequel il devient possible d’avoir une influence sur le monde, puisque nous avons la capacité de le changer. Ce que Deepak Chopra démontre sans esbroufe. C’est le regard porté sur le monde qui transforme.

 

Il est tellement sous influences dans les sociétés modernes que l’on a oublié la puissance qui l’habite et dont chacun détient le pouvoir de diriger à sa guise. Des oublis « provoqués » au service fatalement de toute avidité dirigeante.

 

Ensuite, munis de ce savoir, comment sera-t-il possible de s’inscrire dans notre société ? La vraie question tient plutôt dans les moyens à mettre en œuvre sans se laisser détourner de ses objectifs. Quant à l’idée de durée de ce travail, il n’y aura jamais lieu de s’en inquiéter, puisqu’il ne peut porter ses fruits que dans la permanence et demande un exercice quotidien.

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.