Redeye End of the season

Folk-song en anglais par un Monsieur déjà repéré, notamment au sein d’un groupe nommé Dahlia. Redeye est une formation relativement minimaliste et acoustique au sens mélodique très prononcé. Là encore, les couleurs s’appuient sur la chaleur acoustique de cordes et guitares, épaulée par la vigueur de cuivres à des moments adaptés et les cordes envoutantes du violon et du violoncelle. Si Guillaume Fresneau, alias Redeye, avoue revenir à ses sources avec cette musique aux essences country américaine, c’est que le breton a longtemps vécu dans ses plus jeunes années à Huston, aux Etats-Unis. Etonnant contraste entre la voix si douce du chanteur lorsqu’il parle et la profondeur intense de son chant. Cette belle suite de balades emporte dans les grands espaces, paysages imaginés, clichés peut-être, mais si spacieux qu’il y fait toujours bon. Sur la scène, que Guillaume partage principalement avec Lucile Vallez (ex-Poney Express première époque), c’est le violon surtout qui vient embellir les ambiances, avec de très belles accolades feutrées. Le disque lui s’enrichit de cuivres, c’est déjà dit, mais aussi de piano, d’accordéon et de chœurs. Jean-Charles Versari, repéré il y a quelques années comme chanteur des Hurleurs – et de retour d’ailleurs actuellement avec un répertoire propre -, signe l’enregistrement de cet album parfait. La fin de quelle saison ? Le charme captivant de l’album en dévoilera les secrets.

Cet article a été rédigé par :

Avatar

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *