La vie dont tu rêvais - Antoine RAULT - couverture
Si Pierre a vécu dans le tourbillon accaparant de l’univers d’un journaliste littéraire référent, la disparition de sa fille de vingt ans finira par faire changer radicalement son regard sur la vie et sur autrui. Une remise en cause qui arrive tout juste à cinquante ans, période particulière de la vie d’un homme, plutôt alors enclin à retrouver une seconde jeunesse au lieu d’une philosophie de vie évoluant vers une certaine sagesse. Pierre prend conscience de l’existence de l’autre, des autres. A commencer par sa fille, dont reviennent en mémoire souvenirs d’échanges et de moments où l’attente de l’une se heurtait à l’indifférence de l’autre. Progressivement remontent en surface suffisamment d’éléments pour décider le journaliste à prendre un virage décisif. Il va tout mettre en branle pour réaliser son vœu le plus cher, rejoindre Hollywood où elle rêvait de partir. Première difficulté : récupérer les cendres d’Eva dans l’urne funéraire au columbarium du Père Lachaise. Si la mission relève d’abord du fantasme impossible, les talents d’écrivain d’Antoine RAULT conduisent singulièrement le lecteur à suivre l’aventure avec un plaisir grandissant. Un roman à l’échelle humaine où tout ce qui pourrait paraître fiction devient réalité, prenant corps sous la plume, respirant d’émotions diverses et puissantes. Le défi est accompagné de rencontres déroutantes et inespérées, confortant Pierre dans son impérieuse et heureuse envie d’aller de l’avant. Comme une découverte où la vie, tel un paysage – celui de l’immensité de l’océan et de ses fureurs et bonheurs naturels ? -, enthousiasme par cette beauté rendue jusqu’ici invisible par le quotidien et ses règles civilisées. Inutile d’en dire plus. Juste se laisser porter par le voyage. Jusqu’au bout !

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *