Over-The-HoneymoonTout à fait inhabitué à chroniquer ce genre de musique, l’auteur de ces lignes avoue reculer d’une bonne centaine de pas dès que le funk s’approche de ses oreilles. Pourtant, [Novox] joue un drôle de truc, parsemé de flammes de funk. C’est ainsi qu’ils mettent le feu à un répertoire qui tient de tout ce qui se fait en matière d’électricité et de rythmes. On mélange l’esprit de la fanfare à celui du hip-hop en glissant de la guitare pop ou wahwah, au piano jazz, par touches débridées au détour des chemins. Une route glissante à virages soutenus et dangereux sur laquelle les pilotes s’accrochent sans vergogne sans jamais se vautrer dans le décor. En fait, au lieu de taper sur le système avec une musique démonstrative trop régulière, les musiciens ont choisi l’option du plaisir renouvelé. Leur manière de partir dans tous les sens conserve heureusement la rigueur qui retient le délire dans les limites honorables de l’écoute. Des recettes complètes et jamais cheap, toujours rehaussées d’ingrédients ajoutant saveurs sucrées ou épicées. De la tendre « Blue Merry Jane » poursuivie par un « MP » diabolique, l’album est ainsi fait, empêcheur de tourner en rond, interdisant tout ennui. Allez, quoi dire d’autres que simplement énoncer quelques titres pour donner les couleurs, puisque ce disque est instrumental – hormis quelques intrusions vocales « rap » (« Betty’s Back »), ou sensuelle (« Waiting For The Pusherman ») : « Collision », « Voodoo Chicken Fire », « Mojo Bounce », ou « Maggot Brain » (reprise de George Clinton)… Que demande le peuple ? Pas pour les amateurs de jazz-rock, mais de jazz, et/ou de rock, en fait bien au-delà des frontières stylistiques. Et puis, ça swingue aussi, très fort (« The Juice »). A vous de jouer maintenant ! Photo-Groupe-Novox

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *