Saintes visuel type K7Avec un titre comme « Freezing My Heart », on imagine bien que la musique qui va avec ne va pas donner envie d’aller danser sous les bananiers. Saintes, alias Anne-Sophie Le Creurer pratique le « DIY » (prononcer « di-aïe-waïe »), c’est-à-dire qu’elle se débrouille toute seule, du studio-maison à la scène. Pour avoir d’abord fait la connaissance de la personne avant d’entendre la musique, celle qui taille la route en co-voiturage pour rejoindre les salles qui l’accueillent, dit qu’elle chante en s’accompagnant à la guitare. Aïe (sans le D et le Y) ! De la chanson française… ? Ben non. Ouf, la guitare est électrique et use de pédales. Il y a aussi des samples, et son synthé Casio MA-120. Du cheap donc, mais avec de la réverb. C’est que Saintes aime la new-wave, que la réverb est l’un des effets particulièrement utilisés dans ce registre, et que sur ces quatre titres, l’artiste en use et abuse sans timidité aucune. A commencer par ce « Freezing My Heart » qui pose une ambiance bien scellée et béton. Le nappage de voix éthérée du refrain donnant des ailes à cette piste d’envol. Dès « Trust », on comprend qu’il y a un esprit d’authenticité qui va jouer l’unité. Une personnalisation bien à elle, formalisant les repères aptes à distinguer son répertoire de n’importe quel autre. Un reproche, cependant, la langueur parfois trop lancinante du chant (« Vertigo ») qui mériterait un peu plus de pep’s (comme dirait De Funès, ou un autre acteur de sa génération). Mais cela devrait rapidement s’améliorer avec l’expérience. Pour clore ce EP, « The Raven » n’est pas tout à fait du en totalité à l’artiste, puisqu’il s’agit d’un poème original écrit par Allan Edgar Poe en 1845. Et ça lui va bien. Pas étonnant de retrouver Saintes à l’affiche avec des
noms tels que Noir Boy George ou Les Mains Froides…

 

Saintes 8 Saintes 4

 

 

Cet article a été rédigé par :

Avatar

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *