sofiabolt-artwork-by-MARGOT-HOLTMAN-KATE-KORNBERG


Voilà des guitares brutes, avec le son d’ampli adéquat. « Wind », second morceau de ce cinq titres pose ce son sec et réverbéré bien connu de tout guitariste puriste et de tous ceux qui fuient les effets surenchères. Amélie Rousseaux a enregistré tout ça en live avec son quatuor, l’hiver dernier, dans un studio parisien, le CBE. Facile de chercher des influences du côté de la fin des années soixante-dix, quelque part entre New-York et Londres, là où le punk laissait ériger des ponts vers la new-wave. On pourrait dire entre Television et Siouxie and the Banshees. Et puis cette pochette au paysage quasi désertique au nuage de poussière derrière l’engin agricole évoquant les grands espaces américains. Mais pas sûr que les Sofia Bolt aient besoin d’appuyer sur ces repères en guise de béquilles. Leur musique tient la route et laisse filtrer le naturel suffisant largement à valoriser cette spontanéité propre à des musiciens « bien dans leur trip ». Cinq titres qui suffisent à se laisser prendre à des écoutes consécutives, juste pour le plaisir. « Fight Me Off ».

 

https://vimeo.com/122980320

sofia-bolt

Sifia Bolt 1

 

 

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *