ravines-sebastien-polloni  Impossible de ne pas penser à Guillaume Cantillon suivant l’art et la manière dont certains titres se présentent ici, à commencer par « Dans la pénombre », ou un peu plus loin « Le pont des arts ». Normal en fait, puisque les chansons de cet album ont été écrites à plusieurs mains, Sébastien Polloni, Dany Rodriguez alias Papillon et… Guillaume Cantillon, ex-chanteur de Kaolin. Du coup, la référence peut suffire à faire office d’indicateur pour donner une idée de l’ambiance générale développée autour d’une base assez folk, portée souvent par les rythmiques de guitares acoustiques, comme « Ravines », qui donne son nom à l’album. Une collection de titres nuancés, mis en forme avec délicatesse et sans surcharge, oxygénés par les sonorités aériennes de guitares électriques claires et plaisamment disciplinées (« Les hommes au revolver »). « Les étendues » font figure d’exception, avec cette basse synthétique qui lancine, ses chœurs et ses murmures élégants. Ce sont les textes qui ont la priorité, avec une voix placée bien en avant. « Je suis celui qui n’a pas d’ombre et qui revient la nuit rouvrir les tombes… Je serai près de vous bientôt et je vous tuerai comme il faut, c’est promis » (« La promesse »). Des mots pas forcément sombres comme le laisserait facilement supposer la phrase citée ci-avant, puisque « Je te le dis une fois pour toutes, je vais très bien sans aucun doute » (« Rose-Croix »). Mais un rassemblement de sentiments profonds, exprimés avec une adresse poétique et mesurée, le tout culminant au travers du superbe « Si simple » qui clôture un disque qu’il faut découvrir tranquillement, offrant toujours plus à chaque nouvelle écoute : « Tu sais que l’on va se marier, moi en cow-boy et toi en fée, mais si tu préfères les pirates… »

 

Sébastien polloni visuel 2

 

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *