pochette-front-cover-ghostwritten-chronicles-BEARS OF LEGEND 2015Cool d’écouter de la musique qui se dévoile autrement que dans un carcan trop bien moulé. Les Ours de Légende semblent être avant tout une bande de musiciens authentiques. On les croirait venus du monde de la folk, éventuellement des musiques traditionnelles. Lorsqu’ils se lancent dans l’expérience de la flash mob, cela se passe dans un café. Un chanteur qui se lâche, rejoint progressivement par le reste de l’équipe disséminée dans le lieu avec ses instruments. C’est si naturel et souriant que l’on ne peut qu’adhérer. Cet album est construit dans un esprit identique. Convivial et souvent joyeux, très rythmé, blindé de mélodies vocales. Le piano et les instruments acoustiques s’emmêlent avec prestance et bonheur, le banjo souvent en place de choix. De superbes balades (« When I Saved You From The Sea », « Encore ») côtoient des titres plus enlevés portés par un jeu de batterie très volontaire (« You », « The Arkansas River »), bien souvent des mid-tempos développant sereinement leur intensité excellant dans les refrains (« Beside Me », « Be Mine, All Mine » – le tube de l’album, « Hell No »). Un superbe travail des voix et un jeu subtil des instruments, dont l’accordéon et les cordes – violon, violoncelle – se mariant pour une fête jusqu’à ce que les vagues se retirent (« Loved (The Chance) »). En fait, toutes ces chansons ont été écrites par le sextet canadien suite à la découverte d’un mystérieux journal de bord retrouvé en mer. Il s’agit donc d’un « album concept » où les textes témoignent de la vie de l’équipage, d’où un intérêt pour la métaphore et le mystère très bien retranscrit par la musique, d’une part, mais aussi grâce au bel onirisme des clips. Visible ici, celui de « When I Saved You From The Sea ». Riche et superbe découverte.

 

Bears of Legend 1  Bears of Legend 2

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *