Pochette Dimoné

 

 

 

 

 

 

Jeu de mot visuel dans le titre où les deux premières lettres se distinguent de couleurs rapport aux suivantes. Cet « Epris Dans La Glace » est un EP, soit un Extended Player, cinq titres plutôt qu’un album entier. Présentation avec « La Grande Allée » où tout de suite, séduit une voix prenante, réelle et habitée. Une voix posée, confiante, suffisamment grave pour le sérieux des propos, des accents fidèles, qui en font un chanteur de caractère. « Lyon » et son allusion à la chanson de Goldmann avec son « là-bas » répété qui semble faire un lien volontaire. La musique de Dimoné est audacieusement orchestrée, dans un esprit moderne et actuel. « Celui Qui T’A Puni L’A Fait » introduit une part d’électro en guise non pas d’arrangement, mais de mise en ambiance. C’est ce qui semble être le propre du travail de Dimoné. Chaque chanson dispose d’une atmosphère adaptée, savant complément des mots. On le sent très bien dans « Les Lignes Bougent » et sa construction rythmique défiant les embrouilles et les questionnements qu’exposent les paroles. Un titre que l’on pourrait facilement rapprocher des mouvements contemporains entendus dans le « Higelin 75 », paru il n’y a pas si longtemps. Et puis, pour terminer, « Indigo » évoquerait volontiers Charlélie Couture, dans le phrasé et l’accent. Alors on revient sur ce qui est écrit plus tôt dans ces lignes. Les références citées en guise de repère ne retirent rien à la personnalité évidente de l’artiste : Dimoné est un chanteur de caractère.

 

 

 

Dimoné 1 Dimoné 2 Dimoné 3

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *