KEUNING, prénom David, imparable guitariste fondateur du combo The Killers, offre ici un premier album solo. Quatorze titres, fruits de tous les mémos audio enregistrés lors des tournées avec les Killers, enregistrés en solo dans son home studio. A part quelques parties de batterie, il joue tous les instruments, et se permet jouissivement d’élaborer quantité d’interventions synthétiques et électro tel qu’il souhaitait pouvoir le faire. « Prismism », un titre qui signifie une attaque de la musique sous tous les angles. Une dominante eighties pointe son nez en raison d’un son évoquant de près la new-wave, sans pour autant être le carcan de cet album. Le son de batterie de « Ruptured » par exemple, fait très bien le pont entre les années 80, avec sa réverbe, et aujourd’hui, avec cette saturation discrète mais bien présente qui marque chaque frappe de caisse claire. « Restless Legs » sonnerait presque comme le meilleur d’un New Order en pleine forme. « Hope And Safety », le dernier morceau, lorgnerait quant à lui beaucoup plus du côté d’une inspiration acoustique à la Jeff Tweedy. Keuning trouve le point d’équilibre entre des guitares biberonnée aux essences du rock’n roll, avec l’électro puisée elle aussi dans cette même partie, mais plus récente, de l’histoire des musiques actuelles. Une synthèse qui se veut avant tout en harmonie, même quand un « Prismism » se présente sur un tempo découpé et haché sur lequel le chant s’affirme dans une digression vocodée dont les effets ne sont pas sans évoquer l’autotune dont tellement d’artistes abusent aujourd’hui. « Stuck Here On Earth » synthétise très bien l’ensemble des influences interpellées. Le son est puissant et spacieux. Les rythmiques affirmées soutiennent efficacement les arrangements bien sentis qui viennent embellir les mélodies. C’est un album qui mérite plusieurs écoutes pour profiter pleinement des saveurs opportunes de chaque titre, que l’on pourrait citer pour le plaisir de chacune des accroches découvertes, comme cette subtile intro synthétique de « High Places ».Quatorze excellentes « chansons » !.

Cet article a été rédigé par :

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *