Couv La vie en rock - JohnnyPrésentée comme la biographie de Johnny Hallyday la plus complète à ce jour, ce pavé, signé Quinonero, dresse effectivement, pas à pas, les étapes d’une vie exceptionnelle. L’enfance et les errances, déjà dans des milieux « artistiques », des parents absents dans leurs rôles, constituent les premiers éléments déterminant qui vont porter Jean-Philippe Smet vers un parcours de vie très singulier, particulièrement hors norme. L’auteur parvient à retranscrire l’ambiance et l’esprit de ces années, ainsi que l’environnement « familial » d’un garçon dont la détermination va très vite parvenir à mettre sur des rails spécifiques. Découvrir cette vie de l’intérieur permet de se défaire des visions plus ou moins préconçues que l’on peut se faire de l’homme public, lorsque l’on ne connait que ce qui transparait dans les différents médias. Comme tout un chacun, il est constitué de qualités et de défauts. Celui qui va vite devenir Johnny a été très volontaire et n’a jamais hésité à faire ses choix. Lorsqu’il décide, il y va à fond. Les preuves indiscutables, il les donnera à chaque concert, chaque fois que ses pas fouleront une scène. Là est son univers, avec ses chansons, entouré de musiciens à ses côtés, le public devant, droit dans les yeux. Frédéric Quinonero précise le détail de chacune des tournées, dates et nom des villes à l’appui. Un nombre impressionnant qui permet de prendre la mesure d’une vie qui aura en grande partie été vécue sur la route. Presque logique pour quelqu’un dont les origines ont connu de suite la bohème. Les annulations figurent aussi au programme, que les raisons soient propres à l’artiste (santé) ou dues à la météo. Et cela est bien loin de nuire à la légende. Il est tout aussi particulièrement intéressant de découvrir comment a évolué le choix des auteurs et compositeurs, en fonction d’impératifs d’ordre aux logiques très variables. Un répertoire d’abord constitué d’adaptations en français de titres américains, ou comment le rock’n roll entre sur le territoire hexagonal. Tout était à faire à l’époque. Et comment ce répertoire s’est ensuite enrichi de titres spécialement écrits pour celui dont la voix marquera à tout jamais notre histoire. Et puis l’ampleur des mises en scène. Johnny est un homme de spectacle. S’il donne tout lorsqu’il est sur les planches, il donne souvent autant à voir qu’à entendre. L’auteur parvient à rendre compte du fonctionnement de la machine, des accords, des contrats, des trahisons aussi, tout ce qui a permis à Johnny d’avancer ou de modifier son parcours. On regrettera un peu à ce sujet, la disparition progressive de détails en avançant vers le présent. Mais c’est certainement mieux ainsi. Ce qu’il faut comprendre, en exergue, c’est que Johnny, au-delà de tout ce parcours étoilé, ne saurait rien être d’autre. C’est pourquoi il trouve la force, à chaque fois, de rebondir et repartir, de rester sur cette solide estrade qui l’a toujours porté, vainqueur de la vie,  vers son public. Le public est son sang. Celui qui dynamise la machine. Et la machine Johnny, elle fonctionne comme celle de Molière. Elle ne s’arrêtera jamais en route. Et puis, il aura vécu comme dans ces couplets de l’une de ses plus belles chansons. A son tour il aura essayé « de vous aimer, de réussir tout ce que (nous) avons gâché, avons raté. » (« Essayez »)

Frédéric QuinoneroDH Johnny

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *