Paul Smith & The Intimations_Contradictions_COVERPlongée directe dans l’esprit musical de la pop des années 90. Son des guitares d’abord. Evidence extrême des gimmicks à la clarté paradoxalement intemporelle, construits sous forme d’arpèges. « The Deep End » repose ainsi sur ce lit de guitares accouplées à une batterie  à l’entrain décidé. Là-dessus, Paul Smith promène agréablement son chant tranquille, ou vibrant (« Break Me Down ») souvent en voix doublée, voire triplée, notamment sur le refrain. Application de principes mélodiques à tous les étages, à l’extrême limite de d’une surcharge qui aurait pu être néfaste. Mais l’écueil est évité. On sent bien que prédomine l’esprit amoureux de musique, appliqué à trouver les sonorités en osmose pour parfaire chaque chanson. Pas loin de la perfection développée par les Crosby, Stills, Nash & Young par instants (« Reintroducing The Red Kite ») – réminiscence d’une époque fondatrice -, on retrouve un besoin créatif décidé à ne s’encombrer d’aucune contrainte. « The Golden Glint » montre la capacité d’épure de l’artiste, sur seulement quarante-six secondes, mais permet d’apprécier la gravité chaleureuse de la voix. Ensuite, c’est une série de titres plus enlevés qui prend le relais, chacun avec ses petits effets-trouvailles sonores, comme le bottleneck ambiant de « Coney Island » créant l’ambiance, ou les chœurs de « The Mezzanine Floor ». Un album vraiment sympa, où la perfection est activement associée à un esprit brut, donnant à l’ensemble la spontanéité pas forcément palpable sur les disques trop bien produit. Ici, c’est comme si la richesse des premières maquettes, avant finalisation, avait été préservée. C’est en tout cas ce qui en ressort.

 

600x486xpaul_smith_js_070715.jpg.pagespeed.ic.DS0yQeZcJc

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *