Mise en page 1

 

Il y avait « Les après-midi d’un fonctionnaire très déjanté » de Upamanyu Chatterjee. Une chronique indienne joyeuse, mais ô combien critique d’un certain état de fait politico-administratif, donnant un éclairage tout à fait particulier et réaliste sur l’Inde contemporaine. Zoé – Aurélie Boullet – Shepard n’a craint à aucun moment de faire le même type de plongeon dans l’univers de l’administration française et du fonctionnariat. Plongée d’autant favorisée par une immersion professionnelle dans le milieu, puisqu’elle-même fonctionnaire d’une collectivité territoriale. Les deux volumes précédents, « Absolument dé-bor-dée » et « Ta carrière est fi-nie ! » ont joué d’humour précisément là où se portent généralement les critiques, avec appui solide sur des bases vécues de l’intérieur, mêlant, comme on dit, fiction et réalité. Si cela a valu quelques mois d’exclusion à l’auteure à l’issue de la parution du premier volume, elle n’a pour autant pas lâché le morceau, poussant le bouchon un peu plus vers les hauteurs de l’administration d’Etat. C’est le Ministère des Finances, Bercy, qui accueille l’héroïne, enfin loin de sa « coconne » de secrétaire et de son illustre abruti de maire. Evidemment, pour avancer dans la comédie, il fallait bien que ces deux identités repérables réapparaissent. Et dans des rôles à leur juste mesure. Si Coconne cherche à rencontrer Shakira à Bercy, c’est simplement qu’elle confond le Ministère avec le Palais Omnisport. Et tout s’enchaîne de la sorte, l’ex-maire, promu secrétaire d’Etat se la joue, priorisant l’image et l’effet d’annonce avant le contenu. Il n’a de cesse de mettre son équipe en porte à faux vis-à-vis du gouvernement, ramant pour remettre de l’ordre dans le désordre. Quoi dire alors, sinon parler peut-être tout simplement de « réalité augmentée » ? Une expression qui prendrait ici toute la convenance de sa dimension réelle. Augmentée parce que libérée de tout silence. Une chronique joyeuse, mais ô combien critique d’un certain état de fait politico-administratif, donnant un éclairage tout à fait particulier et réaliste sur la France contemporaine. Drôle avant tout, mais pas seulement !

 

 

Zoé Shepard (photo Charente Libre)

Cet article a été rédigé par :

Avatar

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *