Armel Dupas Pochette Upriver   Alerté par la vidéo « Les Plaines de Mazerolles », où l’on voit le musicien dériver sur un petit bateau, jouant sur son clavier en harmonie avec les paysages et les berges de l’Erdre, cela suffisait déjà à séduire l’audition. Mais pas seulement les oreilles, bien au-delà des accords, des mélodies, nait un fluide symptomatique et déterminant. S’il s’agit ici d’un album solo, Armel Dupas, en maîtrise parfaite et sentimentale de son instrument, a voulu décloisonner le piano seul, en ouvrant tout simplement sur des options numériques dont la mission est très loin de devoir gonfler ses compositions, mais tout simplement de les mener vers une osmose équivalent à l’atmosphère de l’instant de la création. Définition un peu abrupte, juste dire plutôt que le piano s’installe dans un écrin de douceur (« Sometimes I Need Some Time »), tant la discrétion des apports joue de minimalisme nécessaire et idéal. « Aujourd’hui Il A Plu », seule « chanson » de l’album, interprétée par Chloé Cailleton, pose des phrases en confirmation de cet état de grâce subtil. A l’heure où vient la mode de siestes artistiques, la musique d’Armel embellirait volontiers celles qui se veulent musicales. On ressent effectivement une forme de nostalgie, mais comme la biographie qui accompagne ce disque, on la qualifie volontiers, cette nostalgie, de joyeuse, d’heureuse. Elle émet de positives vibrations et éveille toute sorte de sentiments souvenirs dont le sépia révèle en douceur tellement de couleurs. Fermer les yeux concourt à découvrir encore plus fortement cette inéluctable beauté. Un voyage au fil du temps, remontant bien avant (les clins d’œil au classique ou à Erik Satie), jusqu’à aujourd’hui, et bien plus loin que demain si l’on lâche prise, ce qui se fait sans effort.

 

Photo Françoise DELOBEL

 

ArmelDupas-c-FrancoiseDelobel

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Avatar
Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *