L-homme-ideal-existe.-Il-est-Quebecois-un-extrait-en-exclusivite-!  Lecture facile pour un bon moment de plaisir. Parmi d’autres romans traitant de cette quête d’un amour idéal, où la légèreté cache finalement une réelle forme d’angoisse face à la solitude menaçante, Diane Ducret trouve un ton permettant une forme d’auto-analyse. L’humour tient d’une part dans le décalage dû à la langue, le français d’une fille de province établie à Paris rencontrant un homme made in Québec. Plus intense encore, après la rencontre en territoire français, le séjour-immersion au Canada. D’autre part, l’auteure dispose d’une capacité réactive et inventive à la promptitude débonnaire, imageant joyeusement ses à-propos. Ainsi l’éclat de rire flirte-il au fil des pages avec des paragraphes au service du cocasse. Le monde de la communication est un vaste paysage offrant à l’interprétation tout un assortiment de nuances. Le langage parlé usant d’expressions particulièrement visuelles, le prêt à confusion fréquent tend facilement à sembler exprimer le contraire si l’on interprète ce que dit l’autre dans sa propre langue. Diane Ducret pointe des qualités inattendues et bienvenues de l’homme de là-bas. Un tout pour plaire auquel il faut juste s’adapter, puisque chaque malentendu n’est que bonne surprise au final. A croire que tout pourrait aller au mieux dans ce meilleur des mondes. Mais si l’héroïne a du mal à lever ses réserves, peut être qu’un instinct plus profond – celui qui manifeste en permanence une forme de méfiance – aura inconsciemment tenu un bénéfique forcing. L’homme reste hésitant dans ses décisions. La femme attend une attitude ferme et déterminée. A cela près que c’est aussi elle qui est en phase « adaptation » et, qu’au cours de ces journées « d’apprentissage », elle en oublie un peu d’elle-même. Résultat : une petite phrase charnière, venue de lui, va positionner un dénouement-rebond, telle la balle de tennis dans sa course folle. Et l’héroïne d’ouvrir aussi sec la page d’une nouvelle aventure. Existe-t-il, cet idéal ? L’idée de l’homme qui pourrait l’être, en tout cas, oui !

 

Diane Ducret 4 homme-ideal

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR :

Marc Sapolin
De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.