De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

L’album porte le nom du premier titre, le seul enregistré ailleurs que les onze suivants et avec deux musiciens différents. Un morceau d’une pêche incontestable agrémenté des meilleurs ingrédients pour donner à leur rock les caractéristiques nécessaires à toute séduction large public. Et, malgré ce que nous signalons en début d’article, tout se tient et impressionne, tant par la qualité du son et des parties de guitares ou de basse, que du chant. On pense au rock américain lignée Libertines et autres formations de la même époque, relativement récentes, avec quelques plongées du côté des fameux Talking Heads ou Television. Parfois la voix évoque Robert Smith. C’est dans ce type d’esprits que s’expriment les Lanskies, avec une redoutable perfection, cela dit au risque de se répéter. Alors, trêve de papotage, puisque nous avons enclenché la touche « play », laissons-nous porter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *