Ruthie Foster - Let it burn

Quand le blues rejoint le gospel, Ruthie Foster souhaite la bienvenue à la maison. Avec les Blind Boys Of Alabama, elle partage plusieurs titres de cet album inspiré. A commencer par ce « Welcome Home » joyeux et profond. Ils remettent le couvert ensemble sur « Lord Remember Me », « Long Time Gone » et « The Titanic ». Le chant de Ruthie est caractérisé par une puissance naturelle qu’elle décide de mettre au service d’un répertoire choisi : Robbie Robertson avec « It Makes No Difference », John Martin avec « I Don’t Want To Know », Pete Seeger et Lee Hays avec « If I Had A Hammer », un duo avec William Bell, l’auteur de « You Don’t Miss Your Water », ou encore une belle reprise du « Set Fire To The Rain » d’Adele. Elle signe assez peu de titres. Les siens sont accompagnés par les Blind Boys. Mais cela ne retire rien aux qualités du disque. Elle apporte avec ses musiciens un esprit et une belle unité confondants. La forte présence de l’orgue Hammond B3 est l’un des éléments primordiaux du son envoûtant de ce disque.

Cet article a été rédigé par :

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *