Pochette PenInsular Robin Foster« Une carte postale du bord du monde. » C’est ainsi que Robin Foster décrit cet album, inspiré par les paysages environnant son studio à Camaret, la péninsule bretonne. Des musiques ambiantes, instrumentales dans leur totalité, instinctives, charnelles, sensuelles. Ténacité lancinante de part en part avec des constructions très posées, insinueuses et pénétrantes. Ou l’on se dérobe, ou l’on est happé. Dans le second cas, impossible de chercher à fuir le charme. Quand la batterie ne martèle pas son tempo protecteur, ce sont des nappes de synthés ou des lignes de basse caressantes qui font le lit de mélodies obsédantes délivrées par des guitares corrosives, mais paradoxalement détentrices de profondeur et de sentiment. Déjà habitué à l’écoute de « Finis Terrae » avant la sortie de l’album, on se trouvait en possession de l’âme directrice de ce projet. Une vague pacifiste porteuse de beauté et de rêve, insistant sur un message de détente, comme une impulsion à ralentir le mouvement, cesser de courir pour profiter, voir, admirer, et non seulement passer au travers de cette nature qui contient tout, autant que le sauvage, que le nécessaire et l’utile. « Pen Had », « Pen Hir », « Kerloc’h » : noms de lieux en guise de titres. A eux seuls, donnant les couleurs de ces espaces en les sublimant. A voir, le teaser de « PenInsular », où la musique envahit les espaces, imprègne l’attention du public, et voit les musiciens s’installer aux pieds d’un manoir en ruines. Les couleurs d’un noir et blanc empreint de beauté. Cet album a été exclusivement réalisé grâce à un financement participatif des fans de l’artiste, et c’est à Jim Spencer, connu pour avoir travaillé avec Oasis et New Order, qu’ont été confiées les clés d’un mixage parfait. A côté de cela, Robin Foster signe pour des clients prestigieux tels que Hugo Boss, Kenneth Cole ou Cartier de sublimes bandes-son, comme celle de « The Proposal » pour ce dernier. Il prépare aussi un album en duo avec Dave Pen, du groupe Archive, sous le nom de We Are Bodies, dont des extraits sont déjà disponibles (« Capsize »). Mais c’est avec la bande originale du film de Sean Ellis, « Metro Manila », déjà nominé à plusieurs reprises dans de grands festivals, notamment le Sundance Film Festival aux Etats-Unis, que l’on parle actuellement du précieux britannique, auteur, compositeur et multi-instrumentiste. Robin Foster by Christian Geisselmann 5

 

Robin Foster PenInsular Preview

Robin Foster PenInsular Preview

Cet article a été rédigé par :

De l’organisation de concerts aux interviews d’artistes il n’y avait qu’un pas. Plus de vingt-cinq ans de rencontres avec les artistes et toujours la passion de la découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *